Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

La presse taille plus long

15/03/2002

L'ère des mini-articles a vécu : les magazines reviennent à des sujets de fond courant sur plusieurs pages. Et les lecteurs en redemandent.

Le principe des vases communicants vaut-il aussi pour les médias ? Tandis que la télévision s'abîme dans les paillettes et les programmes légers, la presse magazine joue de plus en plus souvent la différence en composant long, très long. Terminé les maquettes kaléidoscopiques éclatées en petits encadrés illustrés de photos format identité, à la Prisma Presse des grands jours ! Fini le temps où tout article dépassant le quart de page devait se diviser en deux pour ne pas rebuter le lecteur... Les nouvelles formules, toutes familles confondues, enterrent une époque !

Téléramapropose couramment des articles sur six à neuf pages. Le très branchéInrockuptiblesira plus loin dans sa nouvelle formule, à paraître le 27 mars :« Nous renouons avec des articles de huit, dix, voire douze pages sur des sujets particuliers »,explique son rédacteur en chef, Christian Fevret. Dans la sphère économique, les magazinesChallengesetL'Expansionrevendiquent aussi ce parti pris.Psychologies magazine, le cahier central deLa Vieou le récent magazineSensomisent également sur le plaisir de lire long, rencontrant en cela le positionnement, plus ancien, d'unNouvel Observateur. La presse professionnelle n'échappe pas à la vague. La nouvelle mouture deL'Usine nouvellepropose une partie centrale d'enquêtes longues, qui pourront occuper jusqu'à huit à neuf pages.

Lecture « en plongée »

Prisma Presse lui-même, temple du format court, revient sur son dogme. ChezGeo, le grand dossier central qui occupait 40 à 50 pages oscille depuis plus d'un an de 56 à 70pages. De son côté, la nouvelle formule deÇa m'intéressepropose désormais à chaque numéro une thématique traitée sur une cinquantaine de pages.« Nous assistons à un mouvement vers l'approfondissement culturel, en réaction à une presse dont une partie du lectorat a vu les limites,explique Loïc Guilloux, directeur marketing de la diffusion de Prisma Presse.Les gens demandent des grilles d'analyse, des mises en perspective. Ils veulent connaître l'envers du décor. »« On sort du traumatisme du circuit de lecture éclaté,confirme de son côté Francis Lambert, conseil éditorial et consultant au CFPJ.Le zapping à tous crins a pris un coup de vieux. Là où l'on dispersait l'information pour accrocher un lecteur qui feuilletait, on l'invite désormais dès l'ouverture d'un sujet à une lecture " en plongée " : le plaisir de l'écrit doit l'emporter sur la mise en scène pure. »D'ailleurs, les romans, essais ou documents ne se sont jamais aussi bien vendus.

Attention, toutefois. Dans la presse, l'exercice trouve ses limites avec la cible des titres : le long se porte évidemment mieux àPsychologiesouGeoqu'àVoici! Autre limite :« Vous pouvez faire long, mais pas chiant !,tranche Loïc Guilloux.Il faut trouver des formes d'animation dans les typographies, les relances ou les illustrations, accrocher des angles vraiment originaux, écrire nerveux et dynamique, etc. Tout le talent du journaliste doit concourir au confort de lecture. »Ce serait trop simple...

Envoyer par mail un article

La presse taille plus long

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.