Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Les leçons d'une élection

14/06/2002

Bernard Cathelat, fondateur du CCA, estime que les entreprises ont sept leçons à tirer de la dernière élection présidentielle.

Bernard Cathelat, inventeur des styles de vie et patron du Centre de communication avancée (CCA), est un incorrigible bavard. Mais il n'a pas son pareil pour décrypter les tendances de la société. Il était invité par sa maison mère, Havas, à analyser les conséquences du choc électoral pour les entreprises. Le docteur en psychologie sociale a identifié sept tendances.

La déconnexion sociale

L'intérêt pour le collectif est massif, mais il est délégué à d'autres... Vingt pour cent d'abstentions au second tour de l'élection présidentielle, c'est beaucoup, vu la dramatisation qui a suivi le premier tour. Le bonheur consiste à s'occuper de soi. Les risques pour l'entreprise : absentéisme psychologique au travail, perte d'énergie, moins de prises de risques, etc. L'enjeu pour les ressources humaines est de remobiliser les salariés, sous peine de les voir fuir à la moindre reprise de l'économie. Oubliez l'argent ou le pouvoir... Redonnez-leur plutôt envie. Côté communication, axez vos messages sur le bonheur personnel.

Le bras d'honneur aux leaders

L'élection a vu triompher l'anti-establishment - ou établissement, pour parler comme Jean-Marie Le Pen. Bref, « Big is bad, small is beautiful ». Tout ce qui est trop grand ou trop puissant est rejeté. Un paradoxe, alors que les entreprises bâtissent des conglomérats. Être numéro un sur son marché ? Une faiblesse. Pas la peine d'insister dessus dans vos communications ! Faites-vous petit : « We try harder », disait Avis, numéro 2 derrière Hertz.

Le rejet des économistes

Ceux, comme Jospin ou Madelin, qui se sont positionnés sur le terrain de l'économie pure et dure se sont plantés. L'argent est sale parce qu'aliénant, lié aux fonds de pension accusés de tous les maux. Bannissez un discours trop financier et attention à l'image du big boss trop complice de son conseil d'administration... Privilégiez la communication sociale à la communication financière.

L'échec des technocrates

Mieux vaut un humain avec son lot de faiblesses (tel Jacques Chirac) qu'un robot. Le candidat ressemblant à notre voisin de palier a fait un malheur ! Enterrées les top models sans âme, bienvenue dans la générationLoft,où tout un chacun peut gagner au loto. Les vrais héros sont les pompiers de New York ! Dans l'entreprise, les salariés préféreront toujours un vieux cadre qui donne le sentiment de bien connaître le métier à un jeune loup plein de certitudes. Les consommateurs sont également prêts à accepter les faiblesses d'une entreprise.

La morale

En donnant une gifle à un gamin qui visitait ses poches, François Bayrou a grimpé dans les sondages. L'inquiétude sécuritaire est réelle, presque paranoïaque, y compris dans le monde économique (syndrome Enron). Le monde a besoin de paix. Les entreprises doivent pratiquer l'autodiscipline, voire user d'un discours un brin moralisateur. L'éthique est une valeur à la hausse.

Le mutualisme

Ni libéralisme dur ni dirigisme démocrate, le message antimondialisation est passé. Le mutualisme est à la mode. Nous sommes ensemble pour partager les mêmes problèmes, pas seulement pour faire du fric. Encore une fois, l'usine doit passer avant la Bourse. L'entreprise a besoin de se construire une vraie image.

La société plurielle

Longtemps, la société française, grâce à l'école de la République, a été une machine à intégrer. Cela ne fonctionne plus très bien. La France dérive vers le communautarisme, sur les modèles espagnol ou américain. Les gens sont plus facilement mobilisables sur leur tribu, leur clan. L'esprit de famille est une valeur sûre.

Envoyer par mail un article

Les leçons d'une élection

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W