Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

Publicis : titre en hausse

14/06/2002

Le groupe sera en avance sur ses objectifs de marge. La fusion avec BCom3 préserve la rentabilité. Le partenariat avec Dentsu ouvre les portes du Japon.

Laction Publicis a retrouvé un niveau supérieur à celui affiché au début de l'année. Dans le climat boursier (et publicitaire) actuel, la performance n'est pas négligeable. Maurice Lévy a, il est vrai, multiplié les annonces favorables. Le président du directoire du numéro quatre mondial de la publicité affirme que son groupe sera en avance de quelques mois sur ses objectifs de marge d'exploitation. Publicis vise une marge d'Ebitda de 18 % et une marge d'exploitation de 15 % fin 2003. À cette date, indique Maurice Lévy, ces chiffres seront dépassés, même hors BCom3, et le groupe prévoit de les atteindre après intégration de BCom3. Les nouvelles opérations de croissance externe devraient être de taille limitée et concentrées dans les marketing services, là où le groupe présente une faiblesse évidente, ne serait-ce qu'en comparaison avec Havas. De plus, cette activité permet une meilleure résistance en période de basses eaux publicitaires.

Priorité : la rentabilité du groupe

Tout semble fait pour rassurer les investisseurs, alors que, les signes de retour à la croissance étant encore discrets, un bureau d'études a révisé à la baisse les croissances organiques attendues en 2002 pour Publicis (+1,5 % contre +1,7 %) et BCom3 (0 % contre 1 %). Maurice Lévy table plus sur un léger recul que sur une petite croissance du marché publicitaire cette année, et c'est pourquoi il veut se concentrer sur la rentabilité du groupe. Le dernier maillon faible devrait être blindé par l'alliance signée le 7 mars dernier avec Dentsu, numéro un de la communication au Japon, conséquence de la fusion avec BCom3 (lire l'entretien). Publicis espère doubler sa taille dans la région en trois ans, ce qui représentera alors 11 % à 12 % de son chiffre d'affaires global.

Les analystes sont donc favorables à la valeur, avec des objectifs de cours pouvant dépasser 40 euros. Mais il est nécessaire pour cela que le marché rebondisse. Il faudra donc attendre encore un peu, ce qui permettra à la fusion avec BCom3 d'être achevée. Publicis pourrait alors être valorisé comme les leaders, Interpublic, WPP et Omnicom.

Envoyer par mail un article

Publicis : titre en hausse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.