Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

VINCENT BÉNARD

30/08/2002

Vincent Bénard, stratégiste chez Bourse Direct, n'est pas convaincu de la rentabilité des gratuits.

Le modèle économique des quotidiens gratuits a-t-il fait ses preuves ?

Vincent Bénard.Économiquement parlant, les tentatives montrent plus d'échecs que de succès. La raison en est simple : la publicité ne suffit pas et les budgets ne cessent de se restreindre. Par ailleurs, ce style de publications touche un public limité, au faible pouvoir d'achat. On sait que la situation des journaux payants est difficile, et seul le critère de la qualité garde un sens économique à tous points de vue.

La disparition de Jan Stenbeck rend-elle incertain l'avenir du groupe ?

V.B.La stratégie du groupe reposait sur l'homme, qui jouait de ses relations pour obtenir la confiance des financiers. Mais son intrusion à la hussarde dans le monde journalistique lui a valu quelques inimitiés. Quel que soit son remplaçant, l'activité Télévision restera sans doute un pilier du groupe.

Comment jugez-vous la valorisation du groupe en Bourse ?

V.B.Mieux vaut rester à l'écart tant que la stratégie n'est pas clairement définie. Le rebond qui a suivi le plongeon immédiatement après la disparition de Jan Stenbeck ne ressemble pas à un épilogue, mais on peut craindre bien d'autres aléas pour un groupe dont, il y a peu encore, on évoquait les difficultés financières. De plus, tant en Allemagne qu'en France, nous avons pu récemment constater la vulnérabilité des groupes pilotés par un seul homme.

Entretien : T.B.

Envoyer par mail un article

VINCENT BÉNARD

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.