Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

NOUVEAU MARCHÉ

Hi-Média s'est mise au régime minceur

04/10/2002

La régie publicitaire en ligne a réduit la voilure pour faire face à la crise. Reste à convaincre les boursiers d'acheter.

Des effectifs divisés par trois, un chiffre d'affaires par deux. La régie en ligne Hi-Média s'est imposé ces derniers mois un régime minceur que n'auraient pas recommandé beaucoup de diététiciens. Reste que cette diète a permis une remise en forme tout aussi énergique.

Depuis le premier semestre 2001, Hi-Média s'est concentrée sur la restauration et la progression de ses marges commerciales. Cela s'est concrétisé par un abandon des contrats non rentables ou peu rémunérateurs et par une très forte progression de la marge commerciale. Du coup, pour un chiffre d'affaires en baisse de 53 % d'une année sur l'autre, l'activité de la deuxième régie publicitaire en ligne européenne a enregistré une marge commerciale en progression de 75 % au premier semestre 2002. Le taux de marge moyen du groupe s'élève ainsi à 32 % sur le premier semestre, contre environ 8,4 % l'année précédente.

Réduction drastique des frais commerciaux

La société pense pouvoir encore améliorer son taux de marge moyen pour se rapprocher de 34 % d'ici à la fin de l'exercice 2002. De plus, les dépenses de marketing et les frais commerciaux ont été encore réduits par rapport à l'exercice précédent. Les mesures d'économie prises joueront encore plus fortement sur le deuxième semestre. Grâce à ces aménagements, la perte d'exploitation avant dotation aux amortissements a été ramenée à 1,75 million d'euros au premier semestre 2002, contre une perte de 4,7 millions d'euros une année auparavant.

Les boursiers ne sont pas, pour l'instant, réceptifs. Question d'environnement économique. Depuis le début de l'année, comme beaucoup d'autres titres, Hi-Média est en chute libre : 70 % de baisse depuis le 1er janvier 2002.« La cotation en Bourse n'a pas été une contrainte,affirme pourtant Cyril Zimmermann, le président du groupe.Mais il est vrai que, dans la période récente, elle n'a pas été très intéressante pour nous. Si le titre a décroché, c'est aussi parce que nous n'avons pas pu annoncer de résultat positif. »L'équilibre est attendu pour la fin de cette année. C'est déjà une étape importante.

Envoyer par mail un article

Hi-Média s'est mise au régime minceur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.