Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

NRJ en quête de relais

08/11/2002

Quelques semaines après la clôture de son exercice, le groupe radiophonique affiche des chiffres plutôt satisfaisants. Mais il cherche des relais de croissance.

Le titre NRJ est l'un de ceux du secteur à avoir le mieux résisté à la débâcle boursière. Moins de 20 % de baisse depuis le 1er janvier, presque un exploit ! Les analystes font aujourd'hui preuve de prudence. Le potentiel à court terme ne leur paraît pas énorme. Pure logique boursière, précisent-ils. Car les chiffres de l'exercice 2001-2002, clos le 30 septembre dernier, ne les ont pas déçus. Un chiffre d'affaires de 296,45 millions d'euros, en hausse de 5,5 % par rapport aux 281,04 millions enregistrés pour l'exercice 2000-2001. Par activité, la régie nationale et les têtes de réseau ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 10,4 %, à 198,63 millions d'euros. Sur le seul quatrième trimestre, la progression du chiffre d'affaires est de l'ordre de 20 %. Ces deux activités représentent 67 % de l'ensemble des recettes dégagées par NRJ Group. Les régies et les stations locales ont, quant à elles, vu leur chiffre d'affaires s'apprécier de 5 %, à 50,4 millions d'euros.

Dans le peloton de tête

En revanche, à l'international, le chiffre d'affaires recule de 12,6 % sur l'ensemble de l'exercice. Autre ombre au tableau : les relais de croissance. NRJ Group compte sur la télévision numérique terrestre, depuis que le groupe a été retenu par le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Mais le sujet est loin d'être clos et les rentabilités sont encore bien hypothétiques, même si l'attribution concerne une chaîne généraliste, et donc positionnée sur un marché plus large qu'une simple chaîne musicale. Reste que le marché publicitaire ne favorise pas les investissements massifs sur le secteur. Et les réglementations sur l'attribution des fréquences freinent plus les achats de titres que les sélections pour la TNT ne les développent. Rares sont, cependant, les financiers à préconiser de se désintéresser de la valeur. Car la radio est l'un des vecteurs privilégiés pour jouer le rebond de la conjoncture. Les spots radio sont, en effet, rapides à réaliser et accompagnent traditionnellement le retour des beaux jours de la consommation. Et, sur ce créneau, les sondages d'audience font figurer NRJ dans le peloton de tête des stations utilisées.

Envoyer par mail un article

NRJ en quête de relais

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.