Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Les Français aspirent au repos

06/12/2002

Pour les Français, le temps libre est un temps de ressourcement, voire de développement personnel, révèle le nouvel Observatoire du temps libre et de la consommation de Teleperformance.

Quand on demande aux Français ce que représente pour eux le temps libre, ils répondent spontanément repos (30 %), liberté (22 %), décompression (11 %) ou tranquillité (7 %). Si l'on en croit les résultats du nouvel Observatoire du temps libre et de la consommation de Teleperformance (1), les Français ont sérieusement besoin de se ressourcer : 31 % d'entre eux déclarent même ouvertement « être stressés par le manque de temps ». Un comble quand on sait que le temps libre a été multiplié par trois en un siècle. Selon l'Observatoire, il représente aujourd'hui 38 heures par semaine, contre 38 h 25 de temps travaillé, 49 heures de sommeil et 42 h 35 de temps éveillé (c'est-à-dire non mémorisé comme temps libre).« Dans les années à venir, je fais le pari que l'on assistera à un transfert sensible du temps éveillé vers le temps libre,indique Odile Peixoto, directrice du pôle études marketing de Teleperformance France.Les Français veulent diminuer le temps subi pour libérer du temps choisi. »

Contrairement à certaines idées préconçues, les cadres supérieurs ne sont pas la population la plus stressée par le manque de temps (30 %) : les ouvriers (39 %) et les agriculteurs, artisans et commerçants (45 %) le sont bien davantage. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui se plaignent le plus d'être « fatigués sans arrêt » ou qui déplorent « avoir du temps mais pas assez d'argent pour en profiter ».

Le rapport au temps est très psychologique

Pourtant, il ne s'agit pas d'une simple question d'argent : la catégorie des hédonistes épanouis (30 % de la population française) est surtout composée de cadres intermédiaires qui « profitent des plaisirs de la vie » et revendiquent « une vie sociale très riche ». De même, les activités les plus pratiquées durant le temps libre (faire du sport, se promener, regarder la télévision, jardiner ou se reposer) ne sont pas vraiment celles qui coûtent le plus cher.« En fait, les cadres ont la possibilité et les moyens de s'accorder des plages compensatrices de socialisation »,explique Odile Peixoto.

Et c'est bien ce qui fait la différence : le rapport au temps dépend beaucoup de facteurs psychologiques. La catégorie des fatigués frustrés ne dort pas moins bien que les autres, elle est tout simplement composée de gens repliés sur eux-mêmes, qui estiment que « le progrès a finalement apporté plus de mauvaises choses que de bonnes ». En somme, ces individus sont mal dans leur peau. Fort heureusement, ils ne sont pas majoritaires. Loin de là. 60 % des Français déclarent par exemple « avoir une vie sociale très riche » et 89 % affirment « profiter des petits plaisirs de la vie ».« Cette montée en puissance, en France, des valeurs d'hédonisme, mais aussi d'individualisme, est tout à fait significative,affirme Odile Peixoto.Et elle devrait se poursuivre dans les années à venir. »

(1) Cet observatoire est le résultat d'une enquête téléphonique, réalisée en juin 2002, auprès d'un échantillon de 972 personnes de plus de 18 ans.

Envoyer par mail un article

Les Français aspirent au repos

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.