Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

TF1 victime de son succès

06/12/2002

Le bon score annuel de TF1 incite paradoxalement les analystes à craindre une révision du cours... à la baisse.

TF1 est l'une des rares sociétés cotées en Bourse à afficher un score positif depuis le début de l'année. Du coup, certains analystes revoient leur recommandation à la baisse, en raison du niveau de cours atteint. Selon Bank of America, la valorisation actuelle nécessiterait une révision à la hausse des prévisions de résultats, ce qu'elle ne croit pas possible dans l'immédiat. Il faudrait, toujours selon elle, une croissance du chiffre publicitaire de 7 % par an de 2003 à 2005, avec une marge de 20 % en 2005... Chez Goldman Sachs aussi, l'analyste juge le titre correctement valorisé dans un contexte de faiblesse de l'économie en France et d'une reprise relativement molle du marché publicitaire au quatrième trimestre. En revanche, la qualité de la société l'incite à ne pas recommander de se désengager de la valeur.

Effet de périmètre

Il est vrai que TF1 vient de publier une hausse de 2,5 % de son chiffre d'affaires publicitaire au troisième trimestre 2002, tirée par l'augmentation des investissements des annonceurs traditionnels, et en ligne avec les attentes du marché. Globalement, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 25,1 % au troisième trimestre, à 540,2 millions d'euros. Les analystes attendaient en moyenne 512 millions d'euros et anticipaient le chiffre publicitaire de la seule chaîne à 269,9 millions. TF1 précise qu'après une baisse de 0,9 % sur les neuf premiers mois de 2002, à 1, 09 milliard d'euros, le chiffre d'affaires publicitaire net de la chaîne devrait, pour l'ensemble de l'année 2002, être stable par rapport à celui de 2001.

Les revenus des activités de diversification progressent de 46,3 % sur les neuf premiers mois de l'année, à 804,5 millions d'euros. Cette hausse est notamment due à un effet de périmètre lié à la consolidation de TPS, dont la contribution sur la période est de 206 millions d'euros. Quant au coût de la grille, le risque d'inflation est limité. Le bouquet satellite TPS, contrôlé par M6 et TF1, a certes porté plainte pour abus de position dominante auprès du Conseil de la concurrence contre la Ligue de football et Canal + après la décision de la Ligue de football professionnel d'accorder sa préférence à Canal + pour les droits de diffusion du football en France. L'enjeu est important pour les bouquets. Mais en attendant, le ballon rond ne pèse pas sur les comptes.

Envoyer par mail un article

TF1 victime de son succès

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.