Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

JCDecaux guette le réveil du marché

20/12/2002

Depuis presque six mois, l'action n'arrive pas à décoller en Bourse, malgré l'annonce de beaux contrats. Il faudra sans doute attendre le rebond du marché publicitaire.

Après les États-Unis (Chicago), c'est le tour de l'Italie, de l'Espagne et de la Grande-Bretagne. Le groupe JCDecaux vient de remporter trois contrats de mobilier urbain (Naples, Cordoue et Leicester) pour un chiffre d'affaires potentiel estimé à 138 millions d'euros. Le contrat d'exploitation des Abribus de Naples représente 46 millions d'euros, celui de Cordoue 64 millions et celui de Leicester 28 millions, selon le détail fourni par le numéro un mondial du mobilier urbain. JCDecaux est désormais présent dans trente-quatre des cinquante plus grandes villes d'Europe de l'Ouest.

Positionnement souple

Pourtant, les analystes n'ont guère été émus par la nouvelle. À 10,50 euros, l'action JC Decaux accuse encore un repli de 16 % depuis le début de l'année. Surtout, depuis six mois, le titre est enfermé dans un tunnel compris entre 10 et 12 euros. Le manque de tonus du marché publicitaire touche directement l'activité, et les suites des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis pèsent sur la branche régie publicitaire des aéroports. Au cours des neuf premiers mois de l'année 2002, le chiffre d'affaires a progressé de 1,9 % par rapport à la même période de 2001, à 1,137 milliard d'euros. Mais, à périmètre constant, il recule de 1,2 %. Pour le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires atteint 357,3 millions d'euros, en baisse de 0,9 % et de 1,8 % à périmètre constant.

Côté prospective, la direction de la société s'attend à un début d'année 2003 tendu. Et si JCDecaux affirme n'avoir pour le moment aucune intention de faire une offre sur le groupe d'affichage publicitaire britannique Maiden, comme le laissaient entendre des rumeurs dans la presse anglaise, le groupe se réserve le droit de modifier sa position dans l'hypothèse d'un changement significatif de l'environnement et notamment dans le cas d'une offre concurrente. Il est vrai que l'internationalisation des contrats du groupe lui promet déjà, sans doute, un joli rebond dès le réveil du marché publicitaire.

Envoyer par mail un article

JCDecaux guette le réveil du marché

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.