Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Sus aux plats préparés !

10/01/2003

Le marché des plats tout prêts est en plein boom. L'institut Datamonitor en profite pour dresser les grandes tendances de consommation sur ce segment et le profil de ses adeptes.

Les grandes bouffes familiales ou entre amis, que l'on prépare soi-même avec amour, font de plus en plus partie du folklore. Pour autant, à l'opposé, la mode du fast-food semble avoir atteint ses limites, à en juger par les récentes contre-performances du numéro un du secteur, McDonald's. Entre les deux, une nouvelle habitude de restauration a pris ses aises : les plats préparés. Et ce n'est qu'un début, d'après l'institut Datamonitor. En Europe occidentale, le marché des plats préparés a atteint une valeur de quelque 7,3 milliards d'euros en 2001. Avec une croissance annuelle estimée à 3,5 % en moyenne, il pourrait friser les 8,7 milliards d'ici à 2006. C'est dans ce contexte que l'institut a livré récemment les résultats d'une enquête sur les comportements des Européens et les nouveaux types de consommateurs.

Datamonitor recense ainsi cinq tendances de consommation. La première, qui se révèle une précieuse alliée pour les marques de plats préparés, est liée à la montée du stress : 47 % des Européens souffriraient, à des degrés divers, de cette pathologie. Une double opportunité pour les industriels. Ces derniers ont en effet la possibilité d'offrir des produits plus pratiques et plus rapides d'emploi, permettant de se détendre et de lutter, justement, contre le stress.

Réception ou grignotage

Autre facteur favorable : le dîner entre amis à la maison est plus fréquent mais moins formel. Là encore, c'est tout bénéfice pour les marques. Les plats préparés peuvent ainsi être l'occasion de passer davantage de temps à la décoration et aux autres aspects de la réception. Quant aux réfractaires à la cuisine, des produits de qualité prêts à servir sont toujours les bienvenus. Troisième tendance : le grignotage. Ce phénomène touche en priorité les femmes. Idéal pour des produits de snacking plus équilibrés et des minirepas adaptés.

Un autre grand pari des industriels est d'offrir des produits spécialement conçus pour la restauration hors domicile. Manger à l'extérieur le soir n'est plus une exception. En 2001, un Européen sortait en moyenne 1,4 fois par semaine pour dîner. Enfin, dernier enjeu pour les marques du secteur : répondre aux besoins de produits naturels prêts à cuisiner, allant d'ailleurs à l'encontre de plats préparés de plus en plus sophistiqués.

À ce tableau général des tendances, Datamonitor ajoute cinq profils de consommateurs auxquels les industriels de plats cuisinés seraient bien inspirés de proposer une offre adaptée. On trouve ainsi les adeptes du bio, pour lesquels tout reste à faire, les habitués des repas « dépannage », les salariés à leur domicile préférant les « repas en kit », les gourmets fidèles au modèle de l'épicerie fine avec ses produits rares, authentiques et variés, et enfin les nouveaux parents en quête de produits pratiques. Autant de cibles qui sont autant d'opportunités de développement pour le marché des plats préparés.

Envoyer par mail un article

Sus aux plats préparés !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.