Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SECOND MARCHÉ

M6 sous pression

31/01/2003

De la probable sortie de Suez de son capital à la nouvelle donne concernant les droits du football, l'actualité est conséquente pour la chaîne privée. À la Bourse, la prudence est de mise.

Le programme de janvier 2003 a été chargé. Et pas uniquement sur les écrans de télévision. Le retour de fêtes a été difficile pour M6, qui a dû faire face à une désaffection en Bourse après un audimat peu brillant en décembre 2002. La décision du Conseil de la concurrence enjoignant à la Ligue de football professionnel de suspendre l'attribution à Canal + des droits de diffusion des matchs de la Ligue 1 peut se révéler à double tranchant (lire aussi en page 34). TPS, second opérateur satellite en France, dans lequel M6 est actionnaire à 36 %, pourrait devoir régler une note salée en cas de succès... Les relations conflictuelles entre les intervenants laissent craindre une augmentation du prix à payer et, de fait, une réduction des perspectives de profitabilité des plates-formes TPS et CanalSatellite, lesquelles pourraient alors être amenées à fusionner.« Si l'on ajoute à cela le lancement progressif de la télévision numérique terrestre fin 2004 et l'éventuelle privatisation de France 2, l'équilibre actuel du paysage audiovisuel français paraît bien précaire »,estime Catherine Georges, gérante de portefeuilles chez Richelieu Finance.

Surprise

Ce n'est pas tout. La semaine dernière, toujours, les conversations boursières allaient bon train sur la recomposition du capital de M6. Le CSA avait beau préciser n'avoir été saisi d'aucune demande concernant la cession de la part de Suez, l'information selon laquelle Suez a mandaté la banque d'affaires Rothschild en vue de céder sa part de 37,5 % dans M6 se confirme. Certes, dans une interview parue dansLe Mondele 9 janvier, Gérard Mestrallet, président de Suez, s'était refusé à citer sa participation dans M6 parmi les actifs cessibles, mais il avait reconnu que« des actifs dans la communication seraient cédés ».M6 devait publier ses résultats annuels provisoires 2002 le 28janvier. On sait déjà, à en croire les propos de son président, Nicolas de Tavernost, auFigaro,que le groupe a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires proche du milliard d'euros. Le niveau de rentabilité sera une plus grande surprise.

Envoyer par mail un article

M6 sous pression

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.