Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

CATHERINE GEORGES

31/01/2003

Catherine Georges, gérante de portefeuilles chez Richelieu Finance, reste prudente sur le secteur.

Comment jugez-vous les derniers chiffres publiés par le groupe ?

Catherine Georges.Contre toute attente, le marché publicitaire télévisuel français a progressé de 7 % sur l'année écoulée, grâce à un second semestre dynamique. Les premières indications données par Nicolas de Tavernost pour M6 (près d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires) sont remarquables. En revanche, le premier semestre 2003, avec la situation irakienne, s'annonce difficile. Le remplissage des espaces publicitaires se fait de plus en plus à la dernière minute, si bien que le manque de visibilité demeure très important et ne semble pas aujourd'hui de nature à compenser la connotation spéculative liée à une recomposition du capital de la chaîne.

Malgré la conjoncture, les recettes publicitaires se sont bien tenues au quatrième trimestre. S'y ajoute la diversification. M6 serait-elle une valeur presque défensive du secteur ?

C.G.Pas vraiment. M6 affiche un profil de risque élevé, avec peu de programmes récurrents, une identité remise en cause par la stratégie éditoriale de ces deux dernières années et le maintien d'une forte progression des coûts de grille (+ 8 % contre 3 à 4 % chez TF1) pour une audience quasi stable.

Le titre M6 a chuté de 34 % l'année dernière, tandis que TF 1 perdait 10 %. Est-ce un avantage, en Bourse, pour M6 ?

C.G.Les incertitudes, tant conjoncturelles que structurelles, ont pesé sur le cours de l'action. Cette contre-performance ne signifie pas pour autant aujourd'hui qu'il y a une opportunité de prix face au titre concurrent, M6 étant valorisée 3 fois les ventes contre 2 fois pour TF1.

Entretien : T.B.

Envoyer par mail un article

CATHERINE GEORGES

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.