Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

Havas en ligne avec ses objectifs

14/03/2003

Le marché boursier salue la réduction de l'endettement du sixième groupe mondial de conseil en communication.

Signe des temps : l'annonce qu'une forte baisse du dividende sera proposée à l'assemblée générale n'a pas empêché l'envolée de l'action Havas à la séance suivante. Si le titre a vigoureusement rebondi, c'est qu'Alain de Pouzilhac, président du numéro six mondial de la publicité, a, au même moment, annoncé une nouvelle plus importante dans le climat actuel, alors que se multiplient les révélations sur les vrais comptes des entreprises.« Le groupe a tenu ses promesses,résume un analyste de Londres.Les chiffres s'avèrent à peu près en ligne avec les attentes et la dette nette ressort à un niveau moins élevé que prévu. »

Gain de grands budgets

Havas a annoncé un bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels de 231 millions d'euros, soit un taux d'Ebit (résultat avant intérêts et taxes/marge brute) de 11,6 %, alors que le groupe avait un objectif de 11,4 %. En tenant compte des charges liées à la faillite de son client WorldCom, le groupe a réalisé un Ebit de 220 millions d'euros, correspondant à un taux de 11,1 %. La dette, de son côté, est passée de 703,3 millions d'euros fin 2001 à 664,4 millions fin 2002, grâce à une amélioration de son cash flow.

L'action Havas avait chuté de 40 % depuis le début 2003 dans la crainte d'une déception comme celle du 13 février, lorsque le groupe avait publié une marge brute 2002 inférieure aux attentes. Mais Havas a continué à se concentrer sur ses fondamentaux - le développement de ses clients, le gain de nouveaux budgets, la « crossfertilization » entre disciplines et divisions - ainsi que sur la réduction des coûts, tout en restant prudent dans ses acquisitions, et sur sa volonté de générer du « free-cash flow ».

Sans oublier d'importants gains de budgets, l'un des points forts d'Havas. Avec 1,6 milliard d'euros de facturation, il s'est caractérisé l'année dernière par le gain de six grands budgets mondiaux avec, en publicité, Reckitt Benckiser, Yahoo et Bearing Point, en marketing services, Nestlé Beverages, et en médias, Reckitt Benckiser et Geox. Le début 2003 est prometteur, avec cinq grands budgets gagnés : Aventis Lantus (santé), Agilent (technologies), Colonial Williamsburg (fondation culturelle), Armani (parfumerie), et Maaf en France.

Envoyer par mail un article

Havas en ligne avec ses objectifs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.