Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PREMIER MARCHÉ

Publicis, indicateur avancé

04/04/2003

Le groupe de publicité est l'un des plus sensibles de son secteur à la conjoncture. Il en pâtit depuis longtemps, mais se trouve aujourd'hui en première ligne pour profiter d'une reprise.

Acheter au son du canon. L'adage boursier a rarement retenti plus justement. En plein conflit irakien, les indices s'envolent, se replient parfois, avant de repartir à la hausse. La tendance n'est, certes, pas encore claire. Mais les investisseurs cherchent aujourd'hui les valeurs sur lesquelles miser. Publicis Groupe SA les intéresse à plus d'un titre.

Le secteur de la communication tout d'abord, et le créneau de la publicité en général, sont de bons indicateurs de la conjoncture. La déprime du marché publicitaire a pesé sur les cours, la reprise les tirerait sans doute rapidement vers le haut. Ensuite, parmi les valeurs du secteur, Publicis présente un intérêt particulier. Sa présence relativement faible dans le secteur des marketing services rend le groupe plus sensible à la conjoncture qu'Havas, par exemple. Ce qui l'a handicapé ces derniers mois, mais pourrait lui être profitable si le cycle économique se renverse.

Très bons résultats 2002

Or, pour beaucoup d'analystes, le point bas a peut-être bien été atteint ou n'est pas loin de l'être. Les récentes déclarations de Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe SA, ont également rassuré le marché. Le président du directoire tire un bilan positif de l'intégration du groupe américain BCom3 (Leo Burnett et D'Arcy), acquis en 2002. Il a aussi réitéré l'objectif de 15 % de marge opérationnelle pour le second semestre,« sauf événement majeur hors de[son]contrôle qui bouleverserait la donne économique ».

Enfin, le quatrième groupe publicitaire mondial a annoncé des résultats 2002 meilleurs que prévu avec un bénéfice net avant survaleurs de 237 millions d'euros (+10,2 %) et un Ebit (résultat d'exploitation) de 429 millions (+25,4 %). La marge opérationnelle (ratio Ebit/marge brute) s'est établie à 13,8 % pour le périmètre de Publicis seul et à 14,7 % en intégrant BCom3, consolidé sur le dernier trimestre 2002.« Les résultats de Publicis sont très satisfaisants si on les compare à la concurrence »,estime un analyste.« Publicis a, une nouvelle fois, affiché l'une des rentabilités les plus élevées du secteur »,estime de son côté une société de Bourse. L'action a rebondi d'autant plus fortement qu'elle avait perdu plus de 30 % l'année dernière.

Envoyer par mail un article

Publicis, indicateur avancé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.