Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

NOUVEAU MARCHÉ

Cyber Press : dans la douleur

18/04/2003

Le différend dans la fusion avec J & B sème le trouble. La cotation en Bourse a repris, en attendant l'annulation de l'opération. L'action a marqué un vif recul.

Ce n'est pas le moment de dire aux dirigeants de Cyber Press Publishing que « Big is beautiful » ! Après la disparition du portail loisir.net, le groupe spécialisé dans les magazines thématiques(Ciné Live, DVD Live, Kids'Mania, Maxi Toons,etc.) pensait avoir trouvé le conjoint idéal en J&B Entertainment, un confrère aussi gros que lui. D'autant que, à périmètre constant, le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'était établi à 21,6 millions d'euros en 2002, contre 23,4 ME en 2001. Une baisse de 7,7 % s'expliquant principalement par le recentrage de Cyber Press Publishing sur ses activités rentables ou à fort potentiel.

Repli de plus de 20 %

Las, les querelles de couple ont démarré avant que le mariage ne soit consommé. Cyber Press Publishing a entamé des procédures judiciaires à l'encontre des anciens actionnaires de J&B, dont il a acquis 83,83 % du capital et des droits de vote en octobre 2002, pour un peu plus de 9 ME. Cyber Press Publishing maintient qu'en l'absence de fiabilité des comptes de J&B, arrêtés au 30 septembre et qui devaient servir de base à la fusion, celle-ci n'est plus possible. Les ex-dirigeants du groupe contestent, eux, que J&B ait menti sur sa situation financière. La cotation des actions a été suspendue le 17 décembre, en attendant de disposer de tous les éléments pour informer le marché. Cyber Press Publishing a aussi obtenu de ne pas régler le solde du paiement de l'acquisition, dans l'attente d'une décision au fond, ce qui permet de desserrer la contrainte financière liée à l'opération.

La cotation a repris le 7 avril et les boursiers semblent inquiets. Le cours de l'action a chuté et valait moins de 10 euros en début de semaine, en repli de plus de 20 % sur le début de l'année. Au-delà de l'aspect juridique et des éventuelles séquelles financières de l'annulation de la fusion, les financiers s'interrogent sur la taille du groupe. Lors de l'annonce du rachat de J&B, la communauté financière et les dirigeants, s'étaient réjouis de voir le groupe doubler de taille. Il faudra trouver les moyens d'une nouvelle croissance...

Envoyer par mail un article

Cyber Press : dans la douleur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.