Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Paris, capitale du Wifi

23/05/2003

Les « hot-spots », ces bornes d'accès au Wireless Fidelity , fleurissent dans la capitale. Les opérateurs misent sur cette technologie permettant d'accéder sans fil à Internet.

Si vous ignorez encore son existence, c'est que vous venez de passer trois mois sur une île déserte. Le Wifi (pour Wireless Fidelity) est là et il est difficile de passer à côté. Depuis quelques semaines, chaque jour apporte son lot de nouvelles concernant cette technologie dont le moteur de recherche Google répertorie déjà 63 200sites référençant le nom. C'est presque autant que Johnny Hallyday, mais il n'existe aucun rapport avec le rockeur. Le Wifi permet à différents composants informatiques de communiquer les uns avec les autres grâce aux ondes radio. La principale application est l'accès à Internet sans fil pour les ordinateurs portables et les organiseurs électroniques.

Le Wifi bénéficie de performances largement supérieures aux autres technologies. Il offre des débits plus de cent fois plus rapides que le GPRS, la seconde génération de téléphonie mobile actuellement balbutiante. Seul point faible : une couverture limitée à une centaine de mètres autour de l'émetteur.

Développé initialement par les défenseurs de l'Internet libre, le Wifi est aujourd'hui récupéré par les opérateurs téléphoniques. L'enjeu est l'équipement des lieux publics et de transit : aéroports, gares, hôtels et restaurants. Ces sites stratégiques voient ainsi fleurir des bornes Wifi, des « hot-spots ». Le modèle économique du Wifi est payant : le système de carte prépayée donnant droit à un temps limité de connexion, une ou deux heures en général, tient la corde. L'utilisateur peut se brancher au réseau après avoir entré un code secret sur son ordinateur.

Maillage d'importance

À ce jour, une centaine de points d'accès sont ouverts en France. Mais la liste s'allonge quotidiennement, et de façon exponentielle. Rien que pour Orange, l'objectif est l'ouverture de quatre cents points d'ici à la fin de l'année. La filiale de téléphonie mobile de France Télécom espère couvrir la moitié des lieux de passages des hommes d'affaires en 2005. Au total, un millier de « hot-spots » seront sans doute installés cette année en France.

Et Paris devrait se payer la plus belle part du gâteau. D'une part, la capitale bénéficiera d'un maillage important. D'autre part, elle devient un véritable centre d'expérimentation. La RATP, par exemple, se lance dans l'aventure en équipant de bornes Wifi le trajet emprunté par le bus n° 38. Les passagers reliant la gare du Nord à la Porte d'Orléans pourront ainsi lire leurs e-mails... ou vérifier sur Internet que le RER qu'ils doivent emprunter lors de la correspondance n'est pas en retard. Le palais des Congrès, quant à lui, dispose déjà de soixante bornes.

Cette intense activité autour du Wifi dans la capitale française n'a pas échappé à la presse étrangère. Des journaux japonais et américains, notamment l'International Herald Tribune,ont déjà baptisé Paris «capitale du Wifi». Il semble en effet que la France soit en avance sur l'application de cette technologie. Du 3 au 5 juin, un salon consacré au Wifi se tiendra même au parc des Expositions de Paris. Désormais, l'image jusqu'alors futuriste d'un jeune cadre dynamique surfant sur Internet confortablement installé sur le banc d'un square public fait partie de la réalité.

Envoyer par mail un article

Paris, capitale du Wifi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.