Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

BOURSE DE NEW YORK

Concentration en vue dans les médias

13/06/2003

Les nouvelles règles adoptées par la Commission fédérale des communications, allant vers davantage de déréglementation, dopent le cours des grandes valeurs du secteur.

Les analystes n'ont pas été longs à faire chauffer leur calculette. La décision de la Commission fédérale des communications (FCC), l'autorité américaine de régulation des médias et des groupes de communication, d'assouplir les règles de contrôle capitalistique de sociétés du secteur a relancé les spéculations sur la réorganisation des tours de table. La FCC, présidée par Michael Powell, a décidé d'assouplir ses règles de restrictions en matière de détention de chaînes de télévision ou de journaux sur une même zone. En clair, les nouvelles règles permettront à une même compagnie de détenir davantage de stations et de journaux et autoriseront également une même chaîne de télévision à toucher une plus grande proportion de la population américaine.

Les coudées franches pour les majors

De toute évidence, ces nouvelles dispositions profitent en premier lieu aux majors du secteur, à commencer par AOL Time Warner, dont le cours de Bourse à New York s'est aussitôt envolé après l'annonce de la nouvelle. Il est vrai que la confirmation, presque au même moment, des objectifs financiers annuels du groupe a amplifié le mouvement. D'autant que le directeur financier de la société, Wayne Pace, ajoute à ses estimations que la compagnie continue de viser une réduction, à 20 milliards de dollars, de son endettement financier d'ici à fin 2004. Raison de plus pour penser que le groupe aura les coudées plus franches soit pour investir, soit pour céder des actifs. Suivent dans les listes de recommandations des différents bureaux d'études News Corp, Viacom, Liberty Media et Walt Disney parmi les sociétés cotées les plus à même de profiter du changement.

Les boursiers américains étaient d'autant plus réceptifs que l'annonce de la FCC est intervenue quelques jours seulement après plusieurs rumeurs ou annonces de rapprochement. Ainsi, John Malone, président de Liberty Media, a tout récemment déclaré être toujours intéressé par le rachat des actifs de Vivendi Universal dans le câble et le cinéma. Viacom, de son côté, vient d'officialiser son intérêt pour l'activité câblée de Vivendi Entertainment et a achevé l'acquisition de la moitié du capital de la chaîne Comedy Central que possédait AOL Time Warner. Comedy Central est désormais totalement détenue par Viacom et rejoint le bouquet de chaînes câblées MTV. Or, cette chaîne touche plus de 80 millions de foyers américains...

Tout assouplissement de l'environnement est donc perçu comme le feu vert à des opérations d'envergure, souvent bénéfiques pour les investisseurs.

Envoyer par mail un article

Concentration en vue dans les médias

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.