Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Moi aussi, je veux être une star !

25/09/2003

Depuis que la télé-réalité a transformé des anonymes en stars, beaucoup rêvent d'un quart d'heure de gloire warholien. Télévision, radio, producteurs mais aussi marques en profitent.

A la recherche de la nouvelle star. L'émission de télé-réalité musicale de M6, diffusée au printemps dernier, ne peut mieux résumer la tendance qui s'exprime à la télévision, la radio et dans la publicité : passer de l'anonymat à la célébrité en un temps record. Les quidams forment le gros bataillon deC'est mon choix,ScrupulesouY'a que la vérité qui compte, et les formatsStar Academy,Popstars,Loft StoryetBachelorl'ont prouvé : nul n'a nécessairement besoin d'avoir des lettres et du talent pour sortir en quelques semaines de l'anonymat le plus total, vendre des milliers d'albums et faire la couverture de tous les magazines. Du coup, c'est la ruée sur les castings. Des dizaines de milliers d'illustres inconnus tentent leur chance.

Voilà de quoi inspirer les chaînes de télévision et les producteurs, qui pensent avoir trouvé une nouvelle façon d'exploiter ce filon. Fun TV a été l'une des pionnières du genre. Lancée en février 2001, son émissionCasting Livefait un malheur. Animée par Julienne, l'émission d'une heure, en direct, offre un tremplin à quatre candidats et candidates animateurs. Après une série d'exercices imposés et de figures libres, les téléspectateurs élisent leur finaliste. À la clé : des jobs d'animatrices - jusqu'à présent, il n'y a eu que des lauréates : Audrey Sarrat sur M6 (Tubissimo,C'est pas trop tôt, etc.), Amel sur Canal +, Cindy sur TF1 et Isabelle sur Fun TV. Chaque semaine, trente à quarante candidatures parviennent à la chaîne.

De son côté, le groupe NRJ, confronté comme les autres radios musicales à un manque d'animateurs, vient de lancer sa propre école. La station espère ainsi trouver la vedette du micro de demain.

Marques de vêtements cherchent égéries

Les marques ont elles aussi fini par s'y mettre. Les vêtements Comptoir des cotonniers, par exemple, ont amorcé le mouvement en 2000, organisant chaque saison un casting de couples « mères et fil(le)s » destinés à incarner leur image dans leurs campagnes de publicité. Filippa, la fille de Béatrice - le premier couple choisi par la marque - a, depuis, fait son chemin en posant pour la couverture deVogueet en devenant l'égérie de Ralph Lauren aux États-Unis. L'enseigne de prêt-à-porter Kiabi vient à son tour de lancer un casting pour choisir l'icône de sa campagne de publicité en 2004. Jennyfer, chaîne de vêtements destinés aux 9-13ans, lui a emboîté le pas. Elle organise son propre casting avec, en ligne de mire, la volonté de faire venir les consommatrices pour un événement en boutique.

Envoyer par mail un article

Moi aussi, je veux être une star !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.