Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

Cachez ce trash que je ne saurais voir...

30/10/2003

Les difficultés de Scrupules, sur TF1, montrent les limites de la trash-TV. Les chaînes misent sur une télé-réalité plus divertissante, comme le nouveau jeu de M6, À bout de forces.

Scrupulespassera-t-il l'hiver ? L'avenir de ce programme sur TF1 reste incertain, même si un quatrième numéro est annoncé pour le 3 novembre. Présentée comme la plus « trash » de la rentrée, cette nouvelle émission bimensuelle est une sorte deC'est mon choix,en plus corsé. Produite par Réservoir Prod et animée par Carole Rousseau, elle confronte ceux qui ont des scrupules et ceux qui n'en ont pas, sur des thèmes plutôt éloquents : « J'ai trompé mon conjoint » (8 septembre, première édition), « J'ai agi sans scrupules au nom de l'amour » (22 septembre), « J'ai quitté mon conjoint handicapé » (20 octobre). Les trois premiers numéros ont enregistré des scores moyens : 26,3 % de part d'audience, 33 % sur les ménagères de moins de 50ans. De quoi mécontenter la direction de TF1, qui ne cesse de demander des recadrages au producteur.

Format hybride

Pour Alexis Porte, expert TV à l'agence médias Initiative,« le problème n'est pas de faire ou non du trash, mais d'aller jusqu'au bout de la promesse. TF1 n'a pas assumé. À force de revirements, on en est arrivé à un format hybride qui ne ressemble plus à rien. Et les téléspectateurs ne suivent plus. »Avant la diffusion deScrupules,Étienne Mougeotte,vice-président de la Une, se défendait de faire du trash.« TF1 reste traumatisée par son passé, avecTémoin numéro unetPerdu de vue, et craint la réaction des annonceurs si elle va trop loin »,poursuit Alexis Porte.

Cette prudence est aujourd'hui partagée par les autres chaînes. Tandis que France Télévisions s'en tient à son credo« 0 % télé-réalité, 100 % sens »,la télé-réalité de M6 se veut plus légère. En dépit d'un titre effrayant, la nouvelle émissionÀ bout de forces,prévue pour novembre, est« un authentique divertissement »,souligne Thomas Valentin, le directeur des programmes, qui refuse de parler de télé-réalité. Huit candidats - quatre couples -, après avoir été maintenus en éveil pendant 36heures, sont soumis à diverses épreuves, psychologiques et physiques. Le gagnant est celui qui ne s'endort pas...« Hormis l'agressivité naturelle liée à la compétition, c'est un programme très joyeux »,promet Xavier Couture, président d'Usual Prod, la filiale d'Endemol qui produit l'émission. Adapté du format anglaisWife's Swap,Papa a échangé maman,prévu prochainement sur M6, est également présenté comme de la télé-réalité ludique.

« Cette télé-réalité plus divertissante est un phénomène mondial, les formats en vogue aujourd'hui sont plutôt plus légers »,souligne de son côté Jacques Braun, directeur des activités internationales de Médiamétrie (Eurodata TV), citant en exempleVelone(sur Canale 5, Italie) ou encoreMeet My Folks(sur NBC, États-Unis), où le prétendant d'une jeune fille est testé et (dés)approuvé par les proches de celle-ci...« En France,conclut Alexis Porte,il existe une réelle autocensure des producteurs et des diffuseurs. Aucune chaîne n'ose vraiment tester les limites des téléspectateurs. »Faut-il vraiment s'en plaindre ?

Envoyer par mail un article

Cachez ce trash que je ne saurais voir...

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.