Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

L'alterinvestissement progresse en France

20/11/2003

L'indicateur Novethic sur l'investissement socialement responsable a constaté une forte augmentation de ce marché au troisième trimestre.

Associations, ONG, syndicats... La société civile ne cesse d'investir le nouveau champ de l'altermondialisation. L'impact du 2e Forum social européen, organisé en région parisienne du 12 au 15 novembre dernier, témoigne du mouvement qui s'est créé autour de ce thème. Au-delà des chimères idéologiques, l'idée d'un développement durable assumé fait donc son chemin... et pas seulement parmi les citoyens engagés. Le monde de la finance s'y met aussi, même si les fonds d'investissements socialement responsables (ISR) ne sont certes pas nouveaux. En revanche, le boom de cette activité en France, ces derniers mois, est un phénomène notable.

Le dernier Indicateur Novethic, baromètre français de l'ISR, constate qu'au troisième trimestre de cette année ce marché a fortement augmenté, les fonds « actions » français ayant progressé de 30 %. L'encours des offreurs étrangers, lui, aurait plutôt tendance à stagner. À fin septembre 2003, on comptait 93 fonds, contre 51 à fin 2001. Leur encours s'élevait à 1,755 milliard d'euros sur un total de 2,963 milliards, en incluant les offreurs étrangers.

Bien sûr, l'ISR ne représente encore que 0,5 % de l'encours total des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) en France.« Si l'on prend en compte l'ensemble des fonds ISR et pas seulement les OPCVM, on atteint tout au plus 5 milliards d'euros gérés selon ces critères en France. On est loin de la Grande-Bretagne, avec plus de 200 milliards, soit 15 % de la gestion institutionnelle dans ce pays, une part équivalente à celle que l'on retrouve aux États-Unis, même si les critères différent »,explique Jean-Pierre Sicard, président de Novethic, filiale de la Caisse des dépôts et consignations.

Nouveaux indicateurs

L'expansion du marché français montre en tout cas que les investisseurs institutionnels ont quelque peu modifié leur position sur le sujet. Pendant longtemps, ils ont perçu cette démarche comme étant avant tout idéologique. Mais l'expérience de ces dernières années a pu leur garantir un niveau de performance équivalent aux actifs traditionnels...« Sans compter que cette méthode leur permet de disposer de nouveaux indicateurs sur la solidité et la qualité du management des entreprises »,ajoute le président de Novethic.

La montée en puissance des agences de notation sociale et environnementale, comme Vigeo, dirigée par Nicole Notat, ou les acteurs étrangers tels Eiris, SAM et Ethibel, a contribué à ce mouvement, en offrant des données plus sûres et consolidées.« L'investissement responsable restera de toute façon limité, mais la diffusion de ce principe touche de plus en plus l'ensemble du marché, que ce soit via le développement du reporting social et environnemental ou via l'instauration, par les entreprises, de relations suivies avec les parties prenantes »,conclut Jean-Pierre Sicard.

Envoyer par mail un article

L'alterinvestissement progresse en France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.