Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCES

L'innovation serait-elle passée de mode ?

29/01/2004

Dans un contexte économique incertain, les produits inédits se font rares.

L'innovation produit n'a pas le vent en poupe. À en croire une étude TNS Secodip sur le comportement de nos concitoyens face aux nouveautés commerciales, 71 % des Français en 2003, contre 61 % en 2002, estiment que les produits qualifiés d'inédits sont finalement peu différents des produits déjà existants. Le palmarès des Produits de l'année, présentés à la presse le 19 janvier dernier, n'est pas pour les contredire (voir encadré ci-dessous). Pour la majorité des cent soixante-douze produits, sélectionnés par un groupe d'experts et de consommateurs, l'innovation tient à un fil : oeufs bio Mas d'Auge datés du jour de ponte, eau minérale Contrex aromatisée à la mûre et à la framboise, beurre tendre Président présenté en motte, dentifrice Signal aux micro-agents blanchissants... Bref, rien de bien révolutionnaire.« Dans les périodes frileuses, la création de produits inédits bouleversant les habitudes de consommation, type mouchoirs en papier, café soluble ou, dernièrement, les lingettes, est difficile à oser, tant pour les fabricants et les enseignes que pour les consommateurs qui préfèrent laisser à d'autres le soin d'essayer »,affirme Fanny Vielajus, fondatrice du cabinet conseil en stratégie marketing Braman.

La principale attente : le rapport qualité/prix

En période de crise, les entreprises se contenteraient-elles de répondre aux attentes des consommateurs ? Selon l'étude de TNS Secodip, les Français sont nettement moins nombreux (25,6 % en 2003 contre 31 % en 2002) à déclarer :« Il n'y a pas assez de produits nouveaux. »Ils sont également moins enclins à payer plus cher pour un nouveau produit jugé satisfaisant (24 % en 2003 contre 60 % en 2002). Enfin l'étude, qui évalue la sensibilité des Français à l'innovation, voit progresser les catégories des « neutres » et des « réfractaires » : celles-ci gagnent respectivement 4,5 et 7,3 points. Quant aux attentes des Français, elles concernent, avant tout, un meilleur rapport qualité prix quand l'innovation se facture forcément plus chère. Des résultats qui rejoignent en partie ceux de l'Observatoire Cetelem sur la consommation, pour qui la nouveauté est aujourd'hui démodée.

Envoyer par mail un article

L'innovation serait-elle passée de mode ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.