Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TECHNO

Le CD-Rom B to B

20/07/1998

Pas facile pour Sony Music, l'éditeur de Michael Jackson, de Jean- Jacques Goldman ou encore de Céline Dion, de passer pour une société de services tournée vers les marques! Comme on est jamais si bien servi que par soi-même, le département spécialisé de la major du disque, Sony Music Projets spéciaux, lance «le premier CD-Rom Extra business to business». Il a pour but de faire connaître le département et de démontrer l'efficacité de ce support, qui combine les technologies du CD-Rom et du CD-audio. Côté «Rom», Sony offre à la fois du conseil en répertoire, étude de packaging, négociations des droits, association des marques au lancement d'un titre ou d'un album, etc. Côté audio, le CD empile une série de douze tubes empruntés à Patricia Kaas, Alain Chamfort, Oasis ou Deep Forest. Avantage de la formule? «On se débarrasse d'un CD-Rom, pas d'un CD-audio qui reste longtemps sur la cible», explique Alain Gutton, le responsable du département, qui a réalisé 25millions de francs de chiffre d'affaires en 1997. C'est le moyen pour Sony, qui propose également la création des pages interactives «à partir de 50000francs», de valoriser un catalogue riche de plusieurs centaines de milliers de titres.

Envoyer par mail un article

Le CD-Rom B to B

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.