Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien Philippe Bailly, NPA Conseil

« Tous les programmes ne sont pas prêts pour la haute définition »

13/04/2006

Pour Philippe Bailly, directeur associé de NPA Conseil, le véritable lancement commercial de la haute définition aura lieu en septembre.

En quoi la haute définition est-elle un enjeu stratégique pour les chaînes ?

Philippe Bailly. C'est le cas à plusieurs titres. Concernant les chaînes payantes, c'est par elles que la haute définition [HD] entrera dans les foyers. Proposer des programmes dans ce nouveau standard sera un avantage concurrentiel certain. Il s'agit d'une réelle valeur ajoutée, pour laquelle les foyers semblent prêts à payer de 5 à 15 euros par mois, si l'on en croit les tarifs des options haute définition commercialisées par les différents bouquets en Europe. Quant aux chaînes se finançant exclusivement par la publicité, la haute définition devrait faciliter le rassemblement autour du grand écran familial grâce à son aspect événementiel, dans un contexte particulièrement valorisant pour les annonceurs.

Les chaînes sont-elles prêtes ?

Ph.B. Tous les genres de programmes ne le sont pas au même niveau. Cela paraît plus aisé pour les documentaires et la fiction, où les productions de prestige sont déjà produites en haute définition, et, bien sûr, pour les films. La capture des événements sportifs majeurs, comme les Jeux olympiques, Roland-Garros ou la Coupe du monde de football, se réalise de plus en plus dans ce nouveau standard. Ce sera plus compliqué pour les programmes de flux, où la haute définition implique aussi de nouvelles techniques de maquillage, d'éclairage ou de décoration car le standard ne laisse passer aucun défaut. Enfin, le genre le plus compliqué sera celui de l'information, compte tenu de la multiplicité des sources.

La Coupe du monde de football sera-t-elle l'élément déclencheur ?

Ph.B. Tout le monde s'y prépare, en tout cas. Les téléviseurs adaptés pour la haute définition sont vendus depuis plusieurs mois, même s'il y aura finalement peu de foyers capables de recevoir ces images, faute de décodeurs disponibles. En fait, la Coupe du monde devrait être une caisse de résonance. Ce sera un formidable espace de démonstration qui préparera la montée des ventes à partir de la rentrée de septembre et pour les fêtes de fin d'année.

Envoyer par mail un article

« Tous les programmes ne sont pas prêts pour la haute définition »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.