Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Dirigeants et consommateurs n'ont pas la même vision des prix

18/01/2007

La perception des prix dans les lieux de vente n'est pas du tout la même selon que l'on est un dirigeant de la filière de la grande consommation ou un simple client. C'est le principal enseignement du Baromètre de la grande consommation de TNS Sofres pour Ineum Consulting et le magazine LSA. Ainsi, dans l'alimentaire, 89?% des consommateurs considèrent que le secteur est en inflation, alors que 37?% des dirigeants pensent qu'il est en stagnation, et même en déflation pour 36?% d'entre eux. Idem dans l'habillement, avec 62?% des dirigeants qui pensent que le secteur est en déflation alors que la même proportion de consommateurs pense qu'il est en inflation. Cette différence de perception entraîne quelques conséquences, notamment le fait que les dirigeants privilégient l'innovation comme premier facteur de consommation. Pourtant, les consommateurs restent sceptiques, 90 à 93?% d'entre eux estimant même qu'il y a suffisamment, voire trop d'innovations.Sur un point toutefois, dirigeants et consommateurs se rejoignent?: la promotion. Elle est le facteur d'achat numéro un pour les consommateurs et le deuxième pour les dirigeants. L'étude TNS Sofres note que 2006 a été une année à forte intensité promotionnelle à la fois pour contourner les dispositifs réglementaires en place, pour dynamiser un marché plutôt morose (la consommation reste le principal moteur de la croissance en France) et projeter une image plus discount auprès des consommateurs qui ont du mal à digérer les hausses de prix injustifiées en euros. Les dirigeants ont compris qu'un mauvais positionnement prix est devenu disqualifiant. Conséquence, les patrons d'enseignes ont travaillé sur deux axes. D'une part, les offres d'entrée de gamme (sans que celles-ci soient nommées «?premiers prix?» afin de ne pas être assimilées à de la mauvaise qualité)?; d'autre part, la mise en valeur de tous les paramètres permettant de redorer le blason des marques afin de justifier un niveau de prix acceptable.

Envoyer par mail un article

Dirigeants et consommateurs n'ont pas la même vision des prix

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.