Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TENDANCE

Les miniséries s'imposent à la télévision

03/09/1999

Avec d'excellents scores d'audience, les miniséries attirent de plus en plus les chaînes. Par ailleurs, le genre s'exporte bien à l'étranger.

C'est l'un des faits marquants de la saison 1998/1999 pour la télévision: les miniséries prennent de plus en plus de poids dans la programmation des différentes chaînes généralistes des grands pays occidentaux. Selon New On The Air (Nota), le service de veille des nouveaux programmes de télévision de Médiamétrie et Imca (1), elles comptent désormais pour 14% des fictions, soit 6% de l'ensemble des nouveaux programmes de télévision. Mieux,«elles attirent des audiences records, tant sur leur marché d'origine qu'à l'international»,souligne Jacques Braun, directeur délégué de Médiamétrie, chargé de l'international et de la diversification. «L'Italie reste le leader traditionnel d'un mouvement qui touche tous les pays et qui s'est considérablement renforcé sur les networks américains»,ajoute Arnaud Dupont, l'un des responsables de l'étude Nota. La France n'échappe pas à la règle, comme le prouve notamment le succès sur TF1 duComte de Monte-Cristo.Cette minisérie remporte également un fort succès à l'étranger. Dans ses conclusions, New On The Air note également un renouvellement massif des magazines (cinq nouveaux par semaine), l'émergence des docu-soaps comme genre majeur (surtout en Grande-Bretagne) et une ouverture de plus en plus importante vers les programmes étrangers, et pas seulement américains.«Mais la télévision reste d'abord un marché national»,précise Jacques Braun. Nouvelles orientations Autres tendances, producteurs et distributeurs multiplient les adaptations d'oeuvres littéraires classiques et récentes, prennent beaucoup de recul dans le traitement de l'information(Politiquement Rocksur M6), créent des émissions mettant en scène de nouveaux talents(Graines de stars),accordent une place croissante au sport, exploitent à fond la veine d'Internet, jouent la carte du passé(Quelle histoire,France 2) ou mettent en scène des personnages virtuels. (1) L'étude de Nota repose sur l'analyse de 955nouveaux programmes élaborés dans une cinquantaine de chaînes généralistes de France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, États-Unis et Australie sur la saison 1998/1999.

Envoyer par mail un article

Les miniséries s'imposent à la télévision

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W