Vous êtes ici

« Nous sommes à l’aube d’une révolution grâce à l’audio digital »

28/06/2019 - par Alain Luçon

A quelques semaines du lancement de son offre audio digitale, prévues pour la rentrée, Jérôme Dessaux, DGA commercial de TF1 Publicité, revient sur les forces du média radio et ses perspectives d’évolution.

Comment se porte le média radio ?

Jérôme Dessaux : Très bien ! Plus de 42 millions de Français l’écoutent chaque jour, ce qui représente 78,1 % des 13 ans et plus, avec une durée d’écoute de 2h46 par jour ! La radio s’inscrit clairement dans le quotidien des Français, ce que les annonceurs ont bien compris en continuant d’investir (+2,5% au T1 2019 vs T1 2018, source IREP). Il faut dire que le média a su innover notamment grâce au digital qui représente aujourd’hui 14 % de l’écoute totale. Les marques y voient un nouveau territoire d’expression pour toucher leurs audiences. Pour des annonceurs fidèles comme les distributeurs, qui représentent 50 % des investissements publicitaires, la radio est d’autant plus stratégique qu’en plus d’être efficace sur les ventes et en drive to store, elle performe en drive to web, générant +21 % de trafic naturel pour les marques (source : Realytics).

 

Comment s’inscrit l’offre radio chez TF1 Publicité ?

JD : Après dix ans de partenariat vertueux avec les Indés Radios, un groupement fédérant actuellement 131 radios indépendantes, locales ou régionales, nous sommes heureux de renouveler notre collaboration pour cinq ans. Si on ajoute M Radio (chanson française) et les radios d’Outre-Mer, nous disposons d’une offre multiple et multiculturelle permettant d’adresser tous les niveaux de marché (national, régional et local). La grande force de notre offre radio est aussi de permettre un ciblage géographique répondant aux attentes des annonceurs qui souhaitent établir un lien de proximité avec leurs consommateurs. Enfin, la radio s’intègre dans notre écosystème plurimédia afin de proposer aux marques des solutions complètes de communication.

 

Vous lancez la commercialisation de l’audio digital à la rentrée. Que représente-t-il pour vous ? Qu’en attendez-vous ?

JD : Les Indés Radios génèrent plus de 23 millions d’impressions digitales par mois (source ACPM), soit la troisième offre audio de France ! La radio étant un média de mobilité, le digital s’inscrit parfaitement dans son ADN et multiplie les moyens d’y accéder. On savait déjà le média capable de toucher beaucoup de cibles, le développement de l’audio digital - tout comme celui de la RNT - va lui ouvrir de nouveaux territoires et des formats publicitaires mieux intégrés, comme les pré-roll audio. C’est la raison pour laquelle notre offre sera dans un premier temps centrée à 100 % sur ce format proposé en amont des flux et sur tous les devices.

 

Ces nouveaux formats permettent-ils aux marques d’atteindre d’autres objectifs que la traditionnelle promotion ?

JD : Absolument. Un format comme l’écran VIP (une minute hors écran Classique, ndlr) permet à l’annonceur d’émerger plus facilement mais aussi de travailler le branding et/ou de délivrer un message plus institutionnel… Charge aux marques de faire leur révolution créative en proposant des contenus innovants. L’Union des Marques (ex-UDA) y travaille déjà. Le développement des podcasts va aussi permettre un contenu publicitaire enrichi pour nos clients. Il est certain que ce marché va se développer avec les usages, et les acteurs historiques de l’audio doivent défendre leurs places. Nous sommes à l’aube d’une révolution en termes de consommation de contenus digitaux.

 

Jérôme Dessaux, DGA commercial de TF1 Publicité

 

Envoyer par mail un article

« Nous sommes à l’aube d’une révolution grâce à l’audio digital »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Expertises

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.