Vous êtes ici

Formation

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Formation

Les écoles en pleins travaux d'innovation

27/02/2019 - par Gilmar Sequeira Martins

Pédagogie inversée, nouveaux modules, ponts avec le monde professionnel : les établissements de formation initiale ne cessent d'innover pour répondre au mieux aux besoins des entreprises.

Année après année, les écoles dans les secteurs de la communication et de la publicité ne cessent de faire évoluer leurs maquettes pédagogiques pour coller aux attentes du marché. Cela passe notamment par la mise en place de méthodes pédagogiques innovantes, comme sur le campus de Lyon du groupe Inseec (Sup de Pub, Sup de Com), où va être introduite la pédagogie inversée en troisième année. Déjà en place en première année à Paris et Bordeaux, cette nouvelle approche mise sur une plus forte implication des étudiants. « Ils travaillent sur les contenus en amont et les cours sont comme des debriefs, explique Philippe Cattelat, directeur de Sup de Pub. Ils commencent avec des QCM, par exemple, pour vérifier que les notions ont été acquises, puis le cours entre dans une phase d’acquisition active des connaissances, qui met les étudiants dans une posture plus dynamique. »

Des professeurs coachs

L’Iscom a, de son côté, engagé un vaste plan de formation pour ses professeurs. « Nous souhaitons passer d’un mode où ils sont dans un rôle de transmetteur de connaissances vers un rôle de coach accompagnateur, explique Virginie Munch, sa directrice générale. L’enjeu est désormais d’aider les élèves à mieux assimiler les connaissances. »

À l’ECS (groupe Mediaschool, propriétaire de Stratégies), la pédagogie par projet a franchi un nouveau palier. La seconde étude de cas des masters 1 et 2 se fait désormais par le biais d'un hackathon et non plus sur une durée totale de deux mois. Les étudiants reçoivent désormais un brief le lundi pour livrer une « reco » stratégique le vendredi. « C’est un format qui privilégie la rapidité, affirme Christian Poinso, directeur de l’ECS Paris. Il faut produire un maximum d’idées structurées en un minimum de temps. C’est un moyen de nous rapprocher de la réalité vécue dans les entreprises. »

Dans le même esprit, l'Efap a confié à ses étudiants du MBA digital marketing et business la réalisation d’une master class avec Klaxoon. But de l’opération : les familiariser à la quinzaine de fonctionnalités de cet outil, du module de brainstorming aux questionnaires ou aux quiz. « C’est la première fois que des étudiants utiliseront Klaxoon dans un tel cadre, indique Vincent Montet, directeur de la stratégie digitale. C’est un enjeu important car aujourd’hui un manager dans le marketing et la communication doit savoir utiliser des outils d’interaction comme Klaxoon. »

« Le digital raccourcit les temps de création »

En parallèle des méthodes pédagogiques, les contenus des cursus évoluent aussi. L’ECS Paris et l’Iscom ont décidé de renforcer la dimension création de contenu. La première lance ainsi un nouveau cours piloté par un ancien journaliste. « Aujourd’hui, chaque collaborateur d’une entreprise communique et produit du contenu, constate Christian Poinso. Il doit maîtriser les nouvelles techniques de communication. Il faut des spécialistes du storytelling, capables de travailler le récit et la structure de l’histoire avec les outils du marché. » De son côté, l’Iscom va déployer son module Créa360 sur les cinq années de formation. Trois options seront introduites : print/édition ; motion design/storytelling et web design/UX design. « Elles apportent aux étudiants les compétences pour mener à bien un projet créatif de sa conception à sa réalisation, précise Sylvie Gillibert, directrice du programme Creative Design Branding. C’est d’autant plus important que le digital raccourcit les temps de création. » L’Iscom prévoit aussi d’inaugurer en septembre un nouveau plateau de 600 m2. « Il va matérialiser la notion de communauté créative et accueillera notamment des professionnels, mais aussi des ateliers », résume Virginie Munch.

L’Efap a choisi de proposer à ses étudiants en MBA un module de parcours pédagogique autour de l’IA, conçu avec IBM et Microsoft. Durant une vingtaine d’heures, il comportera trois axes : des interventions réalisées par des spécialistes de ces deux entreprises, la visite de centres de R&D et un challenge sous forme de hackathon. « Ce module va apporter aux étudiants un éclairage concret, au-delà du buzz word, et aussi des éléments éthiques qui dépassent la compréhension technique », précise Vincent Montet.

Lab innovation

Enfin, les écoles continuent de rapprocher leur enseignement des conditions réelles dans lesquelles travaillent les entreprises. L’ECV Digital lance un module Lab et Innovation dans son mastère UX, issu d’échanges avec les équipes de recherche de grandes firmes. « Il permet d’aborder ces méthodes spécifiques, d’explorer les différents métiers de ces “lab innovation”, explique Alexia Moity, sa directrice. Grâce à ce module, les étudiants peuvent voir si ce type d’environnement leur plaît et se préparer à y entrer. » L’ECV Digital va aussi lancer des ateliers CreaTech dans les 4e et 5e années de mastères, l'occasion pour les étudiants de construire des objets connectés ou de créer des projets pour les enceintes vocales Alexa ou Google Home.

L’Inseec n’est pas en reste puisqu’elle compte généraliser à tous ses masters d’ici 2020 la semaine d’immersion professionnelle. « Cela crée des liens entre les étudiants et les entreprises du secteur et cela leur permet d’être au cœur du réacteur », souligne Philippe Cattelat. L’Efap a adopté le chemin inverse en confiant à des experts de l'outil PrestaShop la conduite et la validation d’un cours sur la construction d’un site e-commerce. Dans tous les cas, le but est le même : assurer aux étudiants un bagage de compétences leur permettant d’être très rapidement opérationnels.

Une floraison de nouveaux cursus

De nombreuses écoles créent de nouveaux cursus pour répondre aux besoins du marché. L’Inseec par exemple crée un parcours marketing de la communication santé et bien-être, et un autre sur le marketing du secteur musical. L’ECV Digital propose aussi deux nouveaux mastères, le premier consacré à la stratégie digitale et à la communication, le second au e-marketing et au e-commerce. L’Iscom lance de son côté un master « Entrepreneuriat et communication innovante » tandis que l’ECS Paris crée un master stratégie de contenu.

Envoyer par mail un article

Les écoles en pleins travaux d'innovation

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies