Vous êtes ici

La télé réinventée

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Vidéo

Les chaînes s'essaient à la logique de studio

26/01/2017 - par Amaury de Rochegonde

Pour toucher les millennials et renouveler son langage auprès de générations qui se sont émancipées de la télé avec la vidéo sur internet, le groupe Canal+ mise sur Studio Bagel et TF1 importe Studio 71.

On connaissait Studio Canal, qui coproduit quelque 110 films par an et joue le rôle de premier contributeur au financement du cinéma français. Il faut désormais compter avec les studios MCN (Multi Channel Network), qui contribueront sans doute demain aux revenus des groupes audiovisuels. Studio Bagel à Canal+, Studio 71 à TF1, Golden Moustache à M6... Pour les entreprises nées autour de chaînes hertziennes, il s'agit de répondre à l'appétence des millennials envers la vidéo sur l'internet mobile. 

Traducteurs

Le groupe Canal+ veut doter Studio Bagel d'une nouvelle force de frappe en l'intégrant sur sa future plateforme Dailymotion, qui sera lancée en avril prochain. Avec près de 2,9 millions d'abonnés sur You Tube, dont 630 000 abonnés à sa chaîne Nou, 510 000 à Studio Gaming et 490 000 aux Recettes pompettes, Studio Bagel offre au groupe Canal de s'ouvrir à un vivier de talents divers. Humour gras ou sketchs déjantés, parodies de jeux ou émissions borderline, le studio fondé par Lorenzo Benedetti permet au groupe qui l'a racheté en 2014 d'apparaître beaucoup plus en phase avec les nouvelles générations.

«Vincent Bolloré sait ce que vous faîtes?» a demandé un journaliste de Libération après avoir vu le très maso Lapin du métro des Kassos, lors d'une présentation du studio en décembre dernier. Le CSA a, de son côté, adressé une mise en demeure après avoir visionné Les Recettes pompettes, où une personnalité s'enivre devant la caméra tout en réalisant une recette de cuisine. Studio Bagel, qui affiche 7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016, tire ses revenus de la production, la régie publicitaire, les opérations spéciales et les événements. «Nous sommes plus des traducteurs, pour que la marque parle le langage de notre communauté», explique Lorenzo Benedetti, qui rappelle que son «Studio Brand» a eu trois Lions à Cannes pour une campagne avec Transavia. Des prolongements sont par ailleurs prévus sur Studio Canal pour des créations sur des formats de quinze à vingt minutes, et même un label Bagel Film. 

Exploitation digitale et événementielle

De son côté, le groupe TF1 s'apprête à mettre sur pied son Studio 71 France, né de son rapprochement avec Prosiebensat1. Il compte y réunir les talents de Finder Studios, des vidéos formatées à partir de ses programmes télévisés, et les futurs talents de son MCN. Quelque 60 millions de vidéos de Studio 71, quatrième MCN mondial, sont déjà vues chaque mois en anglais en France. TF1 Publicité compte importer tout le savoir-faire du studio allemand, notamment dans l'exploitation digitale et événementielle de ses vidéo stars, pour être plus performant sur la cible des millennials. Pour les annonceurs, c'est aussi l'assurance de toucher des jeunes sans déperdition. «Le label TF1 permet de ne pas se départir d'une “brand safety”», indique Régis Ravanas, directeur général adjoint du groupe TF1.

Envoyer par mail un article

Les chaînes s'essaient à la logique de studio

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.