Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le comté souhaite s'inviter sur les tables japonaises

14/09/2006 - par Luc Vachez

Le Comité interprofessionnel du gruyère de comté (CIGC) lance un appel d'offres pour la conception de futures campagnes de communication sur le marché japonais pour l'appellation d'origine protégée (AOP) comté. Le budget, de 400 000 euros, court sur trois ans.

Dans un marché du fromage d'appellation qui tend à s'affaisser, le comté « se maintient », apprécie le président du CIGC, Claude Vermot-Desroches. L'essentiel des 47 000 tonnes de comté, produites dans les fruitières du Jura, est écoulé sur le marché français, pour un coeur de cible CSP + qu'il s'agit d'élargir, en le démocratisant. C'est l'objectif du film réalisé par TBWA pour la télévision, qui visera à partir de novembre les consommateurs jeunes en alliant les notions d'authenticité et de modernité.

S'il joue en défense à domicile, le comté est plus mordant au-delà de ses frontières. Il « explose » en Allemagne, où il est associé à l'idée de « naturel », en Belgique et en Grande-Bretagne. Les ventes hors de France devraient représenter 10 % du total l'an prochain, contre 8 % aujourd'hui, avance Claude Vermot-Desroches.

L'approche du marché japonais est semblable à celle du marché américain. À Tokyo, le comté est un produit élitiste, vendu au prix fort en petites quantités. La communication passe par de « grands prescripteurs » (crémiers, hôteliers...) Et là, l'objectif est franchement qualitatif : « Il s'agit de passer de ventes confidentielles à quelques centaines de tonnes », précise le président du CIGC.

Envoyer par mail un article

Le comté souhaite s'inviter sur les tables japonaises

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.