Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Pour Le Printemps c'est l'Amérique

18/10/2007 - par Alain Delcayre

Un an après la cession du ­Printemps par PPR au groupe Borletti, propriétaire des grands magasins italiens La Rinascente, la grande enseigne parisienne change d'agence. Elle a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Publicis et Nous d'ici à la fin de l'année. Partenaire du groupe depuis quatre ans, l'agence de Jean-Christophe Hérail cède la place à Dream Project, une enseigne américaine dont le patron, Stephen Gan, n'est autre que le directeur de création du magazine Harper's Bazaar. « Le Printemps souhaitant conforter son positionnement haut de gamme et luxe, il était naturel que nous nous adressions à l'une des agences référentes dans ce domaine », précise-t-on au Printemps, qui a sélectionné Dream Project sans appel d'offres.

Intégrer le club du luxe

Maurizio Borletti a de grandes ambitions pour sa nouvelle acquisition. Il est vrai qu'avec son partenaire, le fonds d'investissement immobilier de la Deutsche Bank, il a déboursé la bagatelle de 1,075 milliard d'euros pour s'offrir Le Printemps et ses 17 magasins (5 000 salariés et plus de 900 millions d'euros de chiffre d'affaires). Lors du rachat, il avait annoncé son intention d'appliquer au Printemps la stratégie adoptée par La Rinascente, consistant à se placer « dans le club restreint des grands magasins de luxe européens, comme Harrods et le Bon Marché ».

Les premières réalisations de Dream Project seront visibles en février 2008. En 2006, Le Printemps a investi dans les médias français plus de 11 millions d'euros, selon TNS Media Intelligence.

Envoyer par mail un article

Pour Le Printemps c'est l'Amérique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.