Vous êtes ici

Paroles de jurés

Élisabeth Bonnel : Responsable du marketing opérationnel à la Caisse nationale du Crédit agricole

«Les campagnes gagnantes sortent nettement du lot. Chacune exploite une idée originale et pertinente. Le jury a réellement récompensé ce qui devait l'être. Les agences primées sont souvent les mêmes, mais parce que ce sont tout simplement les meilleures - et de loin.»

François Calzada : Directeur de création de Tequila

«J'aurais préféré attribuer le Grand Prix à l'opération "Talent brut" de Coca-Cola, plus innovante selon moi que les "Purs plans". Pour le reste, je constate avec plaisir que la création dans ce secteur est passée de l'habillage de messages à la production d'idées créatives fortes. C'est bien.»

Olivier Bizot : Directeur du marketing partenariat à Disneyland Paris

«"Purs plans" de Coca-Cola mérite largement le Grand Prix. C'est une opération d'importance, plurimédia, qui fonctionne bien. Les campagnes 2000 se révèlent d'un bon niveau général. J'avoue personnellement un faible pour les opérations d'André et de Netissimo.»

Frédéric Clipet : PDG de Monebak

«Le Grand Prix est mérité. Il s'agit d'une campagne complète qui touche tous les médias et qui revisite de façon extrêmement moderne le vieux système du collector. L'agence McCann Momentum a eu du courage de la proposer.»

Christophe Humbert : Directeur de création de DraftWorldwide

«Il existe un écart important entre les bonnes et les mauvaises campagnes. Si les opérations en compétition représentent ce qui se fait de mieux en marketing opérationnel, des progrès sont encore à réaliser en création pour améliorer le niveau général.»

Loïc Mouquet : Directeur général d'Omaha

«Je suis impressionné par le fait que Coca-Cola ait été, à trois reprises, en position d'obtenir un prix. Bravo donc à cet annonceur qui sait manifestement travailler avec les agences. Je suis sensible, en outre, à la mécanique de l'opération "Purs plans" qui installe une vraie relation entre la marque et un public ciblé.»

Cécile Lauer : Responsable de la communication commerciale du département Courrier de La Poste

«Le Grand Prix est l'occasion de rencontrer des professionnels du marketing opérationnel, de voir ce qui se fait dans le secteur. C'est une journée de travail intense, mais conviviale et instructive. Les campagnes, très inégales, mériteraient cependant d'être présélectionnées.»

Agnès Testard : Directrice de la communication forfait chez Bouygues Telecom

«Je suis frappée par la grande diversité des campagnes. Le marketing relationnel couvre décidément de plus en plus de territoires. Il s'ouvre à des mondes nouveaux, avec des campagnes plurimédias. Celle du Grand Prix est, en outre, rentable: elle a encore de l'impact sur les ventes.»

Danièle Mares Savelli : Directrice des événements du Figaro

«J'aurais aimé que l'opération "missCode" obtienne le Grand Prix. C'est une campagne innovante, pleine de fraîcheur, parfaitement adaptée à la cible des adolescentes. Elle est à la fois rationnelle et émouvante. Elle décline aussi parfaitement, sur tous les supports, le même petit personnage.»

Éric Vaubourgeix : Président du groupe Meura

«Dans l'ensemble, les campagnes présentées sont d'un meilleur niveau qu'en 1999. Elles semblent nettement plus créatives, comme en témoignent les opérations "missCode" du Printemps ou "Purs plans" de Coca-Cola. Le Grand Prix nous permettra, en outre, de bien être représentés au niveau européen.»

Élisabeth Bonnel : Responsable du marketing opérationnel à la Caisse nationale du Crédit agricole

«Les campagnes gagnantes sortent nettement du lot. Chacune exploite une idée originale et pertinente. Le jury a réellement récompensé ce qui devait l'être. Les agences primées sont souvent les mêmes, mais parce que ce sont tout simplement les meilleures - et de loin.»

François Calzada : Directeur de création de Tequila

«J'aurais préféré attribuer le Grand Prix à l'opération "Talent brut" de Coca-Cola, plus innovante selon moi que les "Purs plans". Pour le reste, je constate avec plaisir que la création dans ce secteur est passée de l'habillage de messages à la production d'idées créatives fortes. C'est bien.»

Olivier Bizot : Directeur du marketing partenariat à Disneyland Paris

«"Purs plans" de Coca-Cola mérite largement le Grand Prix. C'est une opération d'importance, plurimédia, qui fonctionne bien. Les campagnes 2000 se révèlent d'un bon niveau général. J'avoue personnellement un faible pour les opérations d'André et de Netissimo.»

Frédéric Clipet : PDG de Monebak

«Le Grand Prix est mérité. Il s'agit d'une campagne complète qui touche tous les médias et qui revisite de façon extrêmement moderne le vieux système du collector. L'agence McCann Momentum a eu du courage de la proposer.»

Christophe Humbert : Directeur de création de DraftWorldwide

«Il existe un écart important entre les bonnes et les mauvaises campagnes. Si les opérations en compétition représentent ce qui se fait de mieux en marketing opérationnel, des progrès sont encore à réaliser en création pour améliorer le niveau général.»

Loïc Mouquet : Directeur général d'Omaha

«Je suis impressionné par le fait que Coca-Cola ait été, à trois reprises, en position d'obtenir un prix. Bravo donc à cet annonceur qui sait manifestement travailler avec les agences. Je suis sensible, en outre, à la mécanique de l'opération "Purs plans" qui installe une vraie relation entre la marque et un public ciblé.»

Cécile Lauer : Responsable de la communication commerciale du département Courrier de La Poste

«Le Grand Prix est l'occasion de rencontrer des professionnels du marketing opérationnel, de voir ce qui se fait dans le secteur. C'est une journée de travail intense, mais conviviale et instructive. Les campagnes, très inégales, mériteraient cependant d'être présélectionnées.»

Agnès Testard : Directrice de la communication forfait chez Bouygues Telecom

«Je suis frappée par la grande diversité des campagnes. Le marketing relationnel couvre décidément de plus en plus de territoires. Il s'ouvre à des mondes nouveaux, avec des campagnes plurimédias. Celle du Grand Prix est, en outre, rentable: elle a encore de l'impact sur les ventes.»

Danièle Mares Savelli : Directrice des événements du Figaro

«J'aurais aimé que l'opération "missCode" obtienne le Grand Prix. C'est une campagne innovante, pleine de fraîcheur, parfaitement adaptée à la cible des adolescentes. Elle est à la fois rationnelle et émouvante. Elle décline aussi parfaitement, sur tous les supports, le même petit personnage.»

Éric Vaubourgeix : Président du groupe Meura

«Dans l'ensemble, les campagnes présentées sont d'un meilleur niveau qu'en 1999. Elles semblent nettement plus créatives, comme en témoignent les opérations "missCode" du Printemps ou "Purs plans" de Coca-Cola. Le Grand Prix nous permettra, en outre, de bien être représentés au niveau européen.»