Vous êtes ici

Paroles de jurés

Marc Ballu : Président de Piment

« La campagne Nokia Game a reçu le Grand Prix parce que c'est probablement la seule idée inventive et novatrice qui émergeait des campagnes présentées. Elle ne vend rien, mais propose un mode de jeu et de dialogue s'apparentant à du marketing viral et s'appuyant sur des centres d'intérêt de la cible. »

Michel Bré : Directeur général de Nouvelles Frontières Online

« Le niveau a augmenté en qualité, et plus particulièrement en finesse de ciblage. Le Grand Prix a été attribué à Nokia parce qu'il s'agit d'une campagne sur un nouveau canal médiatique dont le potentiel, avec la prochaine arrivée de l'UMTS, est monumental. »

Anthony Deydier : Directeur marketing et ventes à la direction de la communication de La Poste

« J'avais voté pour Nett, pour la difficulté du problème évoqué. La campagne propose une double communication : la jeune fille confrontée à des changements majeurs à son entrée dans l'adolescence et la mère ne sachant pas forcément comment apporter des réponses à sa fille. »

Élisabeth Drouet : Directrice de la diffusion et du développement de L'Express

« Globalement, la sélection était de bon niveau, mis à part quelques inégalités avec certaines campagnes très classiques, voire banales. Mais Nokia Game était au-dessus du lot car originale, interactive et très efficace sur sa cible jeunes, avec l'habillage des gobelets au cinéma et des composteurs de métro. »

Serge Ferré : Directeur général de Nokia france

« C'était la première fois que je participais à un tel jury. J'ai apprécié le mélange de créatifs et d'annonceurs. Cette rencontre a permis de comparer les lecture de chacun sur les campagnes. J'ai trouvé la sélection intéressante, et de qualité. »

Damien Frossard : Directeur de création de McCann Momentum

« Le Grand Prix pour Nokia Game prouve qu'un annonceur peut creuser l'écart en osant mettre en place des opérations plus innovantes que les challengers. La diversité des campagnes révèle combien le marketing relationnel fusionne les métiers de la promotion et de l'événementiel. »

Yannick Grelot : PDG de Nouveau Siècle

« Cette année marque la fin de la scission entre les différentes techniques. Le client est traité de la même manière, quels que soient les vecteurs de communication et de contacts. La campagne Nokia est l'expression du triangle cible-marque-idée... Bravo à l'annonceur d'avoir suivi l'idée. »

François Renard : Directeur de création de Wunderman Paris

« Je regrette que seuls deux créatifs fassent partie d'un jury d'une douzaine de personnes. Je suis malgré tout à l'aise avec le Grand Prix. C'est un projet ambitieux, même si l'idée créative n'est pas en rupture. »

Bernard Rubinstein : Directeur marketing de Campbell Soup France

« Je note cette année deux grandes tendances : un mode de communication décalé et des segmentations consommateurs qui deviennent plus pertinentes et permettent de délivrer des messages bien ciblés. Nokia Game entre dans cette catégorie de campagnes exceptionnelles qui touchent au coeur leur public. »

Éric Vaubourgeix : Président de la Délégation Marketing Communication de l'AACC

« Le Grand Prix est mérité parce que Nokia bénéfice désormais d'un vrai avantage par rapport à ses concurrents. L'ensemble de la sélection était de qualité, comme le montre l'opération pour l'huile Puget. Elle a aussi révélé que la relation client s'élargissait aux forces de ventes et à l'animation en magasin. »

Pierre Voisin : Directeur général d'Expertease

« J'ai apprécié la variété de la sélection. Le Grand Prix récompense une vraie ambition. Il faudrait une présence plus forte des programmes de fidélisation et d'animation de la grande distribution. »

Marc Ballu : Président de Piment

« La campagne Nokia Game a reçu le Grand Prix parce que c'est probablement la seule idée inventive et novatrice qui émergeait des campagnes présentées. Elle ne vend rien, mais propose un mode de jeu et de dialogue s'apparentant à du marketing viral et s'appuyant sur des centres d'intérêt de la cible. »

Michel Bré : Directeur général de Nouvelles Frontières Online

« Le niveau a augmenté en qualité, et plus particulièrement en finesse de ciblage. Le Grand Prix a été attribué à Nokia parce qu'il s'agit d'une campagne sur un nouveau canal médiatique dont le potentiel, avec la prochaine arrivée de l'UMTS, est monumental. »

Anthony Deydier : Directeur marketing et ventes à la direction de la communication de La Poste

« J'avais voté pour Nett, pour la difficulté du problème évoqué. La campagne propose une double communication : la jeune fille confrontée à des changements majeurs à son entrée dans l'adolescence et la mère ne sachant pas forcément comment apporter des réponses à sa fille. »

Élisabeth Drouet : Directrice de la diffusion et du développement de L'Express

« Globalement, la sélection était de bon niveau, mis à part quelques inégalités avec certaines campagnes très classiques, voire banales. Mais Nokia Game était au-dessus du lot car originale, interactive et très efficace sur sa cible jeunes, avec l'habillage des gobelets au cinéma et des composteurs de métro. »

Serge Ferré : Directeur général de Nokia france

« C'était la première fois que je participais à un tel jury. J'ai apprécié le mélange de créatifs et d'annonceurs. Cette rencontre a permis de comparer les lecture de chacun sur les campagnes. J'ai trouvé la sélection intéressante, et de qualité. »

Damien Frossard : Directeur de création de McCann Momentum

« Le Grand Prix pour Nokia Game prouve qu'un annonceur peut creuser l'écart en osant mettre en place des opérations plus innovantes que les challengers. La diversité des campagnes révèle combien le marketing relationnel fusionne les métiers de la promotion et de l'événementiel. »

Yannick Grelot : PDG de Nouveau Siècle

« Cette année marque la fin de la scission entre les différentes techniques. Le client est traité de la même manière, quels que soient les vecteurs de communication et de contacts. La campagne Nokia est l'expression du triangle cible-marque-idée... Bravo à l'annonceur d'avoir suivi l'idée. »

François Renard : Directeur de création de Wunderman Paris

« Je regrette que seuls deux créatifs fassent partie d'un jury d'une douzaine de personnes. Je suis malgré tout à l'aise avec le Grand Prix. C'est un projet ambitieux, même si l'idée créative n'est pas en rupture. »

Bernard Rubinstein : Directeur marketing de Campbell Soup France

« Je note cette année deux grandes tendances : un mode de communication décalé et des segmentations consommateurs qui deviennent plus pertinentes et permettent de délivrer des messages bien ciblés. Nokia Game entre dans cette catégorie de campagnes exceptionnelles qui touchent au coeur leur public. »

Éric Vaubourgeix : Président de la Délégation Marketing Communication de l'AACC

« Le Grand Prix est mérité parce que Nokia bénéfice désormais d'un vrai avantage par rapport à ses concurrents. L'ensemble de la sélection était de qualité, comme le montre l'opération pour l'huile Puget. Elle a aussi révélé que la relation client s'élargissait aux forces de ventes et à l'animation en magasin. »

Pierre Voisin : Directeur général d'Expertease

« J'ai apprécié la variété de la sélection. Le Grand Prix récompense une vraie ambition. Il faudrait une présence plus forte des programmes de fidélisation et d'animation de la grande distribution. »