Vous êtes ici

OJD : merci l'actualité

L'année 2002 sera-t-elle aussi fructueuse que 2001 ? L'élection présidentielle et les législatives, associées à la Coupe du monde de football, pourraient être des ingrédients propices à une hausse des ventes pour les titres d'actualité. En 2001, selon le bilan annuel de diffusion, établi par l'OJD-Diffusion Contrôle, les quotidiens nationaux et les news magazines ressortent comme les grands gagnants. Les élections municipales,Loft Story,les attentats du 11 septembre, l'explosion de l'usine AZF de Toulouse et la guerre en Afghanistan sont autant d'événements qui ont influé positivement sur les ventes au numéro.« La presse news se porte bien, la presse d'actualité générale offre une situation plus contrastée, la presse quotidienne nationale va relativement bien, voire très bien, et la presse quotidienne régionale beaucoup mieux qu'on ne le dit »,souligne Patrick Bartement, directeur général de Diffusion Contrôle. Sur le critère de la diffusion France payée, qui sert d'étalon aux investissements publicitaires, cela permet auMonde(+3 %) de prendre la première place des quotidiens nationaux généralistes devantLe Figaro(+1,2 %).Libération(+1,5 %),Aujourd'hui en France(+10,9 %) etLa Croix(+1,5 %) ressortent aussi à la hausse, tandis queFrance Soir(-13,8 %) etL'Humanité(-6,1 %) sont victimes d'une crise structurelle. Il n'en va pas de même pour lesÉchos(-0,8 %) etLa Tribune(-3,7 %) qui semblent avoir subi le ressac lié à l'éclatement de la bulle Internet. Quant à l'ensembleLe Parisien-Aujourd'hui en France(+4,2 %), il devient le challenger deOuest Franceen passant le cap des 500 000 exemplaires payés. En dépit des grèves occasionnées par sa sortie du système des NMPP, le quotidien du groupe Amaury a commencé à tirer parti de sa société de vente et de distribution. De son côté,L'Équipe(-7 %) enregistre une baisse atypique de sa diffusion en raison d'une année 2001 dépourvue de manifestations sportives majeures. Si les Bleus parviennent en finale en juin, le quotidien aura tôt fait de rattraper le terrain perdu. Enfin,Le Journal du dimanche(+7,5 %) s'impose malgré la concurrence deL'Équipe dimanche(+3 %) et des autres quotidiens dominicaux.

Ouest France renforce son leadership

Dans la presse quotidienne régionale, l'effet 11 septembre est moins perceptible.Ouest France(+0,8 %) renforce son leadership en dépassant les 773 000 exemplaires, tandis queLe Parisien(+1,8 %),Le Progrès(+0,7 %),Le Dauphiné libéré(+1,7 %),La Montagne(+1 %),La Dépêche du Midi(+0,8 %) etMidi libre(+2 %) accroissent leur diffusion. SiSud Ouest(0 %) etLa Voix du Nord(-0,2 %) restent quasiment stables,La Nouvelle République du Centre-Ouest(-1,6 %),L'Est républicain(-0,9 %),Les Dernières Nouvelles d'Alsace(-0,4 %),L'Union-L'Ardennais(-1,3 %)L'Alsace(-1,5 %) etLe Journal de Saône-et-Loire(-2,5 %) souffrent d'une érosion d'autant plus sensible qu'elle se confirme sur cinq ans.

Chez les news magazines, la principale surprise vient duNouvel Observateur(+8,3 %) qui passe devantLe Figaro magazine(-0,5 %) et distanceL'Express(+1,4 %) en franchissant la barre des 500 000 exemplaires. Il tire avantage de son offre étoffée avec ses supplémentsParis Île-de-FranceetTélé Obs-Nouveau Cinéma.Même satisfaction auPoint(+8,7 %) qui engrange les bénéfices de sa nouvelle formule sous la direction de Franz-Olivier Giesbert. Deux journaux du groupe Le Monde,Courrier international(+21,1 %) etLe Monde diplomatique(+10,2 %), enregistrent également de très belles performances (sans compterLe Monde 2,qui fait son entrée à l'OJD avec 125 840 exemplaires).Valeurs actuellesopère également un bond significatif (+7,4 %), en partie grâce à des investissements promotionnels plus importants.Télérama(-0,3 %) subit, de son côté, un léger effritement mais reste le leader de la presse hebdomadaire d'actualité, devantParis Match(-0,5 %). À noter :VSD(+1,5 %) stoppe son érosion, tandis queLa Vie(-3,7 %) poursuit la sienne malgré une formule de relance au printemps dernier.

En presse féminine, la vedette du classement s'appelleFemina hebdo(+8,5 %) qui vient de fusionner avecVersion femme(+1,4 %). Mais le vrai gagnant estPsychologies magazine(+24,6 %) qui, à 207 103 exemplaires, poursuit son inexorable ascension sous l'impulsion de Jean-Louis Servan Schreiber.Jalouse(+12,9 %) etVital(+10 %) confirment leur bonne santé, tandis queVotre Beauté(+5,5 %) dépasse les 90 000 exemplaires. Déception, en revanche, du côté des féminins pratiques grand public avecFemme actuelle(-6,2 %),Prima(-8,3 %) ouMaxi(-2,3 %). La famille enregistre en 2001 de nombreuses contre-performances avec20Ans(-13,5 %),Isa(-8,5 %),Femme(-15,2 %),Biba(-6 %) ouAvantages(-5,3 %). On notera le score étonnant deCasting magazine(+44,5 %) qui surfe sur la générationLoft Story.

Les magazines économiques font l'objet d'évolutions contrastées :Capital(-1 %),Challenges(-7 %) etL'Expansion(-2 %) restent leaders de la famille des généralistes mais observent un certain tassement, tandis queManagement(-15,6 %),Newbiz(-14,8 %) etDéfis(-16,5 %) connaissent une chute sévère. La presse d'argent subit de plein fouet la retombée de l'engouement boursier de l'an 2000. Sont en nette décroissanceLa Vie financière(-20,2 %),Investir hebdo(-18,3 %),Le Revenu hebdo(-10,6 %) ouLe Particulier(-6,8 %). Les valeurs sûres sont en 2001Enjeux Les Échos(+1,7 %) etAlternatives économiques(+2 %) dans un marché déprimé par le ralentissement de l'économie mondiale. L'évolution sur cinq ans montre cependant que la famille économique et financière est globalement orientée à la hausse.

L'année 2002 sera-t-elle aussi fructueuse que 2001 ? L'élection présidentielle et les législatives, associées à la Coupe du monde de football, pourraient être des ingrédients propices à une hausse des ventes pour les titres d'actualité. En 2001, selon le bilan annuel de diffusion, établi par l'OJD-Diffusion Contrôle, les quotidiens nationaux et les news magazines ressortent comme les grands gagnants. Les élections municipales,Loft Story,les attentats du 11 septembre, l'explosion de l'usine AZF de Toulouse et la guerre en Afghanistan sont autant d'événements qui ont influé positivement sur les ventes au numéro.« La presse news se porte bien, la presse d'actualité générale offre une situation plus contrastée, la presse quotidienne nationale va relativement bien, voire très bien, et la presse quotidienne régionale beaucoup mieux qu'on ne le dit »,souligne Patrick Bartement, directeur général de Diffusion Contrôle. Sur le critère de la diffusion France payée, qui sert d'étalon aux investissements publicitaires, cela permet auMonde(+3 %) de prendre la première place des quotidiens nationaux généralistes devantLe Figaro(+1,2 %).Libération(+1,5 %),Aujourd'hui en France(+10,9 %) etLa Croix(+1,5 %) ressortent aussi à la hausse, tandis queFrance Soir(-13,8 %) etL'Humanité(-6,1 %) sont victimes d'une crise structurelle. Il n'en va pas de même pour lesÉchos(-0,8 %) etLa Tribune(-3,7 %) qui semblent avoir subi le ressac lié à l'éclatement de la bulle Internet. Quant à l'ensembleLe Parisien-Aujourd'hui en France(+4,2 %), il devient le challenger deOuest Franceen passant le cap des 500 000 exemplaires payés. En dépit des grèves occasionnées par sa sortie du système des NMPP, le quotidien du groupe Amaury a commencé à tirer parti de sa société de vente et de distribution. De son côté,L'Équipe(-7 %) enregistre une baisse atypique de sa diffusion en raison d'une année 2001 dépourvue de manifestations sportives majeures. Si les Bleus parviennent en finale en juin, le quotidien aura tôt fait de rattraper le terrain perdu. Enfin,Le Journal du dimanche(+7,5 %) s'impose malgré la concurrence deL'Équipe dimanche(+3 %) et des autres quotidiens dominicaux.

Ouest France renforce son leadership

Dans la presse quotidienne régionale, l'effet 11 septembre est moins perceptible.Ouest France(+0,8 %) renforce son leadership en dépassant les 773 000 exemplaires, tandis queLe Parisien(+1,8 %),Le Progrès(+0,7 %),Le Dauphiné libéré(+1,7 %),La Montagne(+1 %),La Dépêche du Midi(+0,8 %) etMidi libre(+2 %) accroissent leur diffusion. SiSud Ouest(0 %) etLa Voix du Nord(-0,2 %) restent quasiment stables,La Nouvelle République du Centre-Ouest(-1,6 %),L'Est républicain(-0,9 %),Les Dernières Nouvelles d'Alsace(-0,4 %),L'Union-L'Ardennais(-1,3 %)L'Alsace(-1,5 %) etLe Journal de Saône-et-Loire(-2,5 %) souffrent d'une érosion d'autant plus sensible qu'elle se confirme sur cinq ans.

Chez les news magazines, la principale surprise vient duNouvel Observateur(+8,3 %) qui passe devantLe Figaro magazine(-0,5 %) et distanceL'Express(+1,4 %) en franchissant la barre des 500 000 exemplaires. Il tire avantage de son offre étoffée avec ses supplémentsParis Île-de-FranceetTélé Obs-Nouveau Cinéma.Même satisfaction auPoint(+8,7 %) qui engrange les bénéfices de sa nouvelle formule sous la direction de Franz-Olivier Giesbert. Deux journaux du groupe Le Monde,Courrier international(+21,1 %) etLe Monde diplomatique(+10,2 %), enregistrent également de très belles performances (sans compterLe Monde 2,qui fait son entrée à l'OJD avec 125 840 exemplaires).Valeurs actuellesopère également un bond significatif (+7,4 %), en partie grâce à des investissements promotionnels plus importants.Télérama(-0,3 %) subit, de son côté, un léger effritement mais reste le leader de la presse hebdomadaire d'actualité, devantParis Match(-0,5 %). À noter :VSD(+1,5 %) stoppe son érosion, tandis queLa Vie(-3,7 %) poursuit la sienne malgré une formule de relance au printemps dernier.

En presse féminine, la vedette du classement s'appelleFemina hebdo(+8,5 %) qui vient de fusionner avecVersion femme(+1,4 %). Mais le vrai gagnant estPsychologies magazine(+24,6 %) qui, à 207 103 exemplaires, poursuit son inexorable ascension sous l'impulsion de Jean-Louis Servan Schreiber.Jalouse(+12,9 %) etVital(+10 %) confirment leur bonne santé, tandis queVotre Beauté(+5,5 %) dépasse les 90 000 exemplaires. Déception, en revanche, du côté des féminins pratiques grand public avecFemme actuelle(-6,2 %),Prima(-8,3 %) ouMaxi(-2,3 %). La famille enregistre en 2001 de nombreuses contre-performances avec20Ans(-13,5 %),Isa(-8,5 %),Femme(-15,2 %),Biba(-6 %) ouAvantages(-5,3 %). On notera le score étonnant deCasting magazine(+44,5 %) qui surfe sur la générationLoft Story.

Les magazines économiques font l'objet d'évolutions contrastées :Capital(-1 %),Challenges(-7 %) etL'Expansion(-2 %) restent leaders de la famille des généralistes mais observent un certain tassement, tandis queManagement(-15,6 %),Newbiz(-14,8 %) etDéfis(-16,5 %) connaissent une chute sévère. La presse d'argent subit de plein fouet la retombée de l'engouement boursier de l'an 2000. Sont en nette décroissanceLa Vie financière(-20,2 %),Investir hebdo(-18,3 %),Le Revenu hebdo(-10,6 %) ouLe Particulier(-6,8 %). Les valeurs sûres sont en 2001Enjeux Les Échos(+1,7 %) etAlternatives économiques(+2 %) dans un marché déprimé par le ralentissement de l'économie mondiale. L'évolution sur cinq ans montre cependant que la famille économique et financière est globalement orientée à la hausse.