Vous êtes ici

Santé

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Dossier Santé

La seconde jeunesse de la presse santé

27/03/2018 - par Frédéric Brillet

Aux côtés des historiques Top Santé et Santé Magazine, de nouveaux titres ont fait leur apparition ces derniers mois, à l'image de Docteur Good, Tempo Santé et Sens & Santé.

La famille des magazines dédiés au bien-être, à la forme et à la santé se porte bien, aidée par le vieillissement de la population mais aussi les grandes peurs et scandales contemporains qui poussent à s'en préoccuper (pollution, malbouffe, perturbateurs endocriniens...). Pour preuve, cette famille, qui compte quelque 70 publications et plus de 10 millions d'exemplaires vendus par an, continue de s'agrandir, sur un axe différent des titres historiques que sont Top Santé (335 510 exemplaires en 2017, selon l'ACPM) et Santé Magazine (307 539 ex.).

« Cette presse se renouvelle avec l'arrivée de nouveaux titres qui veulent évacuer l’aspect un peu anxiogène du sujet en proposant des clés pour rester en bonne santé plutôt que des conseils pour guérir. Ils attirent des annonceurs qui veulent promouvoir des marques en adéquation avec l’univers forme-santé ou qui cherchent un complément de plan pour des marques grande consommation », pointe Hervé Ribaud, directeur du département Publishing chez Havas Media.

Bien-être et ton positif

Après Slow Life, qui s'inscrit dans la tendance « mangez sain et méditez », le groupe Mondadori lançait en septembre 2017 Docteur Good, un bimestriel vendu 2,95 euros, qui traite de prévention et de bien-être sur un ton positif. Particularité de Docteur Good, il est incarné par le médecin Michel Cymes, connu pour ses interventions quotidiennes sur RTL et dans Le Magazine de la santé sur France 5. À une époque où la plupart des titres de presse stagnent, voire régressent en diffusion papier, Mondadori continue de miser sur le kiosque au point que Docteur Good ne lancera son site internet que dans un second temps. Fin janvier, l'éditeur italien dressait un premier bilan positif de l'opération : 131 000 exemplaires vendus pour le premier numéro, 98 000 pour le deuxième et 221 000 exemplaires pour le troisième. Un succès lié aussi à une parfaite connaissance du marché puisque Mondadori s'enorgueillit également d'avoir réussi à relancer Vital en 2013, aujourd'hui diffusé à 58 254 exemplaires, selon l'ACPM.

Mondadori n'est pas le seul à avoir pris récemment des initiatives sur ce marché de la presse santé. En 2017, le groupe Bayard a lancé Tempo Santé tandis que Le Monde sortait un bimestriel en partenariat avec le site Doctissimo intitulé Sens & Santé. Ce nouveau titre, qui se positionne « au croisement de la recherche scientifique, des médecines complémentaires et de l'art de vivre », affiche un cousinage avec Happinez, un autre bimestriel d’origine néerlandaise tout aussi haut de gamme et dédié au développement personnel, au bien-être et à la quête de sens, et qui fête ses quatre ans d’existence.

Envoyer par mail un article

La seconde jeunesse de la presse santé

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W