fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Informatique

Rencontre avec Ram Mohan Gourneni, patron en France de Tata Consultancy Services

02/05/2019 - par emmanuel Gavard

Stratégies a rencontré Ram Mohan Gourneni, le patron en France de Tata Consultancy Services. Cette gigantesque SSII indienne voit dans la transformation digitale une grande opportunité pour son business.

Vous êtes un immense groupe en Inde, mais peu connu en France. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre position dans l’Hexagone ? 

Ram Mohan Gourneni. Notre groupe mère, Tata Sons, est un groupe d’investissements qui existe depuis 1868 en Inde, présent dans de nombreux secteurs comme l’industrie, la chimie, la banque, l’énergie… mais aussi la technologie. Ce domaine constitue d’ailleurs une grande part du chiffre d’affaires du groupe qui s’établit à plus de 100 milliards de dollars. Le groupe Tata a un statut particulier puisqu’il reverse 50% de ses dividendes à des organisations philanthropiques œuvrant dans l’éducation et les grandes causes via Tata Trusts, sa fondation. 

La branche services informatiques et conseil, Tata Consultancy Services [TCS], a été créée en 1968, et est présente en France depuis 1992. Nous avoisinons les 20 milliards d’euros de chiffres d’affaires dans le monde, et pesons plus de 100 milliards de dollars en bourse. En France, nous employons 1 600 personnes, et notre croissance est importante. Nous avons eu l’année dernière une croissance à deux chiffres, la plus élevée des pays d’Europe. Et sur les cinq dernières années, nous avons eu 15% de croissance en moyenne. Nous sommes sur une vraie pente ascendante.

Comment expliquez-vous cette croissance ? 

Nous avons fait pas mal de réorganisations ces dernières années. Et d’ailleurs, nous ne prenons la parole que maintenant sur ce fait. Nous nous sommes davantage implantés en région, avec un centre de services à Poitiers, et nous travaillons aussi à Lille, sur la distribution. Et nous avons monté un Lab d’innovation à Paris, dont le but est de travailler autour de solutions innovantes qui s’intégreront dans SAP. 

Nous nous sommes aussi rapprochés de start-up, de Station F, sur le plateau de Paris-Saclay aussi, via des partenariats, et avons aussi racheté à Londres un studio de design : Studio W12, qui œuvre sur le digital, et rayonne dans tout le groupe. Ce que nous voulons, c’est travailler sur les technologies qui émergeront dans cinq ou dix ans.

Vous êtes une SSII, mais avez-vous vocation à devenir plus «généraliste» ou, comme vos concurrents, à aller vers le marketing ? 

Nous avons souvent travaillé pour ce que l’on appelle le «silent IT», les hommes de l’ombre qui mettent en place toutes les plateformes pour les grands clients. En France, nous travaillons pour Total, PSA, BNP, Engie, mais aussi dans l’industrie pharmaceutique, la distribution… Notre métier, c’est la transformation. Mettre en place de nouvelles plateformes informatiques, c’est savoir travailler le changement. Le business a toujours été intégré à la technologie. Toutes les entreprises se transforment et vont encore se transformer, du fait de la technologie. Et nous avons passé plus de 150 ans à nous adapter, quoi qu’il arrive dans l’histoire. Nous savons ce que c’est ! Ainsi, nous sommes très agiles.

TCS, ce n’est qu’un seul P&L par compte client. Nous pouvons agir très vite pour les clients internationaux, et mobiliser des équipes partout. Nous avons un modèle complètement horizontal. Et si TCS est un groupe indien, nos consultants sont de 146 nationalités différentes et un grand nombre d’entre eux travaillent hors de l’Inde. Nous savons ce que c’est que la multiculturalité, la diversité, et la capacité à faire travailler des équipes ensemble. 

Envoyer par mail un article

Rencontre avec Ram Mohan Gourneni, patron en France de Tata Consultancy Services

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.