Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Focus

Prendre son poste à l'heure du confinement

08/04/2020 - par Marie-Caroline Royet

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. En pleine crise de Covid-19, Loris Bernardini s'est vu remplir ses nouvelles fonctions de head of digital de l'agence Steve, confiné dans son appartement.

Ils ne se connaissent pas mais sont pourtant collègues. En poste depuis le lundi 16 mars en tant que nouveau head of digital de l’agence Steve, Loris Bernardini prend en charge une dizaine de collaborateurs. Mais son premier jour de travail ne s’est pas passé comme prévu. Habituellement, on se lève aux aurores, on se prépare et on se rend à son boulot en transports. Pour Loris Bernardini, il a juste eu à effectuer les quelques pas qui sépare son lit de son bureau personnel. Quatre jours auparavant, la France plongeait dans le silence du confinement. Forçant les entreprises, qui le peuvent, à mettre leurs employés en télétravail. « Pour mon premier jour, je ne m’attendais pas à saluer mes collègues via mon ordinateur. C’est quand même une situation cocasse », plaisante d’entrée de jeu Loris Bernardini. 

Entrée dans l'intimité

Chaque semaine commence avec des réunions matinales pour faire un point sur l’agence, son activité, ses projets et se termine en mini apéros tous les vendredis. Où les salariés de Steve créent des liens autour d’un verre depuis leur canapé ou leur lit. « J’ai l’impression de connaître tout le monde. On rentre dans leur intimité, on reconnait les murs, les enfants. En revanche il est certain qu’en visioconférence, nous n’avons pas les mêmes comportements, il faut appréhender les collègues en face », explique Loris Bernardini. 

Confiné et créatif

Précédemment, head of social media chez Buzzman et Marcel, Loris Bernardini a choisi de se mettre en freelance. « Je n’étais pas en recherche, c’est Steve qui m’a contacté et j’ai décidé de relever de nouveaux défis. Et finalement travailler pour de grandes agences et une plus petite revient au même. » La partie production étant mise à l’arrêt - crise sanitaire oblige - l’agence mise sur les réseaux sociaux. À son actif, Loris Bernardini s’occupe de plusieurs clients dont La Halle et Sergent Major. Durant ce confinement, le fin connaisseur des réseaux a noté une explosion de l’utilisation de Facebook, des Insta Live et de l’idole des jeunes, TikTok. Il adapte donc le discours des clients en fonction de ces tendances. Une question se pose tout de même : est-ce que le confinement nuit à la créativité ? « Sur le long terme cela joue sur la fatigue et je réalise que j’ai besoin d’échanger pour avancer. Mais je me nourris de ce qu’il se passe sur les plateformes, en ce moment, les contenus sont très créatifs », avance Loris Bernardini. 
Contrairement au traditionnel pot de départ, Loris Bernardini promet un pot d’arrivée pour son premier jour à l’agence. Ça promet !

Envoyer par mail un article

Prendre son poste à l'heure du confinement

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies