Sowbeez est une nouvelle application d’influence marketing qui entend développer les commerces de proximité en faisant de n’importe qui un influenceur local.

Gagner une rémunération en recommandant sur ses réseaux sociaux l’épicerie du coin ou le coiffeur au bout de la rue : c’est la promesse de Sowbeez. Cette nouvelle application ambitionne de révolutionner l’influence locale. « Sowbeez permet à tout le monde de générer une rémunération en devenant ambassadeur/influenceur local dans sa ville pour n’importe quels commerces ou entreprises inscrits sur l’application », entame Julien Coudrec, son fondateur.

L’entrepreneur explique que le fonctionnement de l’application repose sur une intelligence artificielle, « développée avec des physiciens français passés par Harvard », pour calculer une juste rémunération pour l’influenceur se basant sur une vingtaine de critères comme le nombre d’abonnés qu'il a, sa ville, l’heure à laquelle il poste ou encore le format choisi.

Anciennement à la tête d’un restaurant dans le sud de la France, Julien Coudrec a rapidement compris la visibilité que pouvait lui apporter le bouche-à-oreille. « On demandait aux clients de parler du restaurant autour d’eux et sur les réseaux sociaux… Puis rapidement, en à peine quelques mois, on a observé un véritable engouement autour de l’enseigne. »

L’influence locale, encore plus forte

Sowbeez souhaite ainsi répondre à un besoin qu’éprouve toute entreprise locale en perpétuant ce bouche-à-oreille par le prisme de l’influence. « L’objectif est de ramener l’influence à un niveau local et humain, qui se révèle beaucoup plus efficace et pertinent. » Partant du principe qu’un compte à 500 abonnés génère un pourcentage d’impressions et d’engagement plus élevé qu’un compte à 100 000 abonnés, Sowbeez mise en plus sur le fait qu’un message transmis par une personne de son entourage sera mieux assimilé. « J’estime que pour toucher 100 000 personnes, il est préférable de passer par 100 comptes à 1000 abonnés, défend Julien Coudrec. Si l’influence est le canal marketing numéro un, l’influence locale est encore plus forte ! »

Lancée le 10 juin dernier sur Paris, l’application revendique déjà 100 commerces inscrits et plus de 2 000 utilisateurs. Des chiffres que Julien Coudrec espère exploser dans les prochains jours, ambitionnant d’arriver au cap du million d’utilisateurs avant la première année.