Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réseaux sociaux

Comment réussir son live vidéo

22/01/2017 - par Delphine Soulas-Gesson

Marques et médias sont de plus en plus nombreux à retransmettre sur Facebook Live ou Periscope des événements en direct. Voici quelques conseils pour ne pas se rater.

1. Bien définir le contenu diffusé.

Attention à ne pas diffuser n’importe quoi au prétexte de céder à la mode du live vidéo. «Pour réussir son live, il faut proposer un contenu immersif, exclusif et participatif», explique Élodie Schalk, consultante au sein de l’agence We Are Social France. Après avoir fait gagner un séjour à Disneyland Paris, son client Renault a par exemple diffusé sur Facebook Live les moments clés de cette journée. Le côté coulisses fonctionne également très bien, comme lors du Mondial de l’automobile dans le cas de Renault. «Contrairement au brand content, le live raconte une histoire. On s’éloigne de la publicité, d’où la nécessité d’assumer le côté brut de la vidéo, moins craft que celle d'unemarque classique», ajoute Sandrine Plasseraud, présidente et fondatrice de We Are Social France.

Côté média, l’univers des possibles est très vaste avec par exemple dans le cas du groupe Prisma Media des live autour de recettes de cuisine, de rencontres avec des personnalités ou même des mini-concerts. Depuis novembre 2016, un studio un peu particulier a même été mis en place au sein des locaux du groupe: L’Appart Gala. «La mise en scène est importante ; il faut notamment bien préparer le lancement et le final. Le côté whaou est aussi plus efficace que le côté expert», insiste Sandrine Odin, directrice digital et vidéo du pôle femmes. Organisés une fois par semaine, les lives de L’Appart Gala totalisent en moyenne 200 000 vues.

 

2. Donner le maximum d’écho à son live.

L’ensemble de l’écosystème social de la marque ou du média peut être mobilisé pour donner le plus de résonance possible au live. En amont, le premier message peut être publié une semaine avant l’événement, avec des rappels réguliers jusqu’au coup d’envoi. Dans le cas des live Prisma Media, les comptes de plusieurs magazines du groupe peuvent être mis à contribution, par exemple ceux de Télé Loisirs lorsqu’une star du petit écran est reçue dans L’Appart Gala ou ceux de Femme Actuelle pour les live cuisine. «Une des clés du succès repose sur la puissance de l’invité sur les réseaux sociaux, qui peut ainsi faire la promotion du live auprès de sa propre communauté», souligne Sandrine Odin.

 

3. Ne pas faire trop long.

Difficile d’établir une durée idéale ; tout dépend du contenu diffusé et de son caractère exclusif. Mieux vaut dans certains cas séquencer son live autour de temps forts plutôt que de diffuser l’événement sur la longueur. Lorsque l’animatrice télé Cristina Cordula a passé une journée à la rédaction de Gala, plusieurs Facebook Live courts ont été diffusés. «Ça permet de garder l’attention des internautes», note Sandrine Odin.

 

4. Gérer les commentaires.

«Le live doit s’inscrire dans une démarche conversationnelle ; l’interaction fait partie de l’expérience», rappelle Élodie Schalk. Tout au long du live, les internautes peuvent en effet réagir en direct, au risque que l’opération dégénère. D’où l’importance de mobiliser un community manager, qui puisse modérer les commentaires durant le live et répondre aux questions posées, sinon pendant, au moins après la diffusion.

Envoyer par mail un article

Comment réussir son live vidéo

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.