fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Quelques règles pour éviter le bad buzz



- Indiquer explicitement le partenariat. Comme le rappellent les recommandations de l'ARPP, pas de #ad ou #sp qui ne parlent pas à tout le monde mais un très clair « en partenariat avec ».



- Vérifier le nombre d'abonnés. Plus d'un annonceur ont pu se faire abuser par des influenceurs à plusieurs milliers de fans qui avaient acheté de faux abonnés. Le site Social Blade permet en un clic de vérifier l'authenticité du compte.



Attention à Twitter. C'est le réseau social de l'invective et les réactions à un dérapage peuvent être violentes comme l'a montré l'exemple de Kenzo. Dès lors que l'on sort du cadre du tweet sponsorisé, il faut être très vigilant sur la formulation.



Privilégier la cocréation avec l'influenceur. Plus qu'un placement de produit sans valeur ajoutée, une vraie production de contenu dans le ton de la chaîne du youtubeur génère de l'engagement sans dénaturer la relation avec sa communauté.



- Lâcher prise. Communiquer avec un influenceur implique de ne pas tout maîtriser, surtout sur des formats comme Instragram Stories ou Snapchat. Si l'annonceur n'y est pas prêt, il faut éviter le live.



- S'excuser en cas de dérapage. Une maladresse est toujours possible, l'influenceur doit le reconnaître, car il a plus à perdre que la marque.

Envoyer par mail un article

Influenceurs et marques : faut-il sévir ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.