Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Distribution

H&M veut se relancer avec son flagship parisien

19/06/2018 - par Emmanuel Gavard avec AFP

La marque suédoise de mode, à la peine en France, ré-ouvre son paquebot français parisien. Si elle inaugure un nouveau service «Take Care», elle aura sûrement besoin d'aller plus loin sur le numérique pour contrer la concurrence.

L'enseigne H&M, qui rouvre mercredi matin son magasin-amiral au coeur du quartier commerçant historique de Paris après 18 mois de travaux, espère ainsi reconquérir le cœur de ses clientes françaises, son quatrième marché mondial.

Le magasin de la rue La Fayette, situé tout près des mastodontes Galeries Lafayette et Printemps, propose l'intégralité des concepts de la marque-phare du géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Maurit. Au total, six étages de mode, et comptez quelque 400 m2 dédiés à la décoration et au linge de maison.

 

H&M inaugure aussi dans ce magasin un nouveau service, baptisé «Take Care». Dans la veine de la « mode durable », territoire que la marque veut occuper depuis plusieurs années, le client pourra personnaliser et réparer ses vêtements, ainsi que se faire conseiller pour leur entretien.

 

Raccommoder ses résultats

 

Le géant suédois espère avec cette réouverture, qui survient juste avant le début des soldes, faire remonter ses ventes en France qui, lors du premier trimestre de son exercice 2018 décalé (décembre 2017-février 2018), ont chuté de 10% dans l'Hexagone, où il est implanté depuis 1998 et compte près de 7 000 collaborateurs. Sur son exercice décalé 2016-2017 (décembre 2016-novembre 2017), son bénéfice net avait baissé de 13% par rapport à 2015-2016, à 16,2 milliards de couronnes (1,6 milliard d'euros), et son chiffre d'affaires avait enregistré une modeste hausse de 4%, à 231 milliards.

 

Propriété de la famille Persson, coté à la Bourse de Stockholm depuis 1974, H&M est aujourd'hui à la peine pour endiguer la baisse de la fréquentation de ses magasins et réagir énergiquement en développant son catalogue en ligne. Le groupe, qui exploite également les magasins Cos, & Other Stories, Monki, Weekday et Cheap Monday, tarde à dessiner une stratégie qui lui permette de rivaliser avec les entreprises véritablement numériques comme Amazon et Alibaba

Envoyer par mail un article

H&M veut se relancer avec son flagship parisien

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies