Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Politique

Khashoggi : Le Maire renonce au «Davos du Désert»

18/10/2018 - par La Rédaction, avec AFP

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé jeudi qu'il annulait sa participation au sommet économique saoudien, surnommé le «Davos du désert», organisé à Ryad du 23 au 25 octobre, en raison de la disparition du journaliste saoudien critique du pouvoir Jamal Khashoggi.

«Je n'irai pas à Ryad la semaine prochaine», a déclaré Bruno Le Maire, invité de l'émission «Territoires d'infos» sur Public Sénat, estimant que les conditions n'étaient «pas réunies aujourd'hui» pour qu'il se rende à ce forum d'investisseurs. «J'ai appelé hier mon homologue» saoudien «pour l'avertir que je ne participerai pas à ce forum. Je pense qu'il peut parfaitement comprendre que dans les circonstances actuelles, le ministre de l'Economie française ne se rende pas à Ryad», a-t-il expliqué.

La liste des dirigeants renonçant à cette conférence, organisée par le fonds souverain saoudien et devant servir de vitrine aux réformes économiques lancées par le prince héritier Mohammed ben Salmane, ne cesse de s'allonger, deux semaines après la disparition de Jamal Khashoggi. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, doit décider ce jeudi 18 octobre s'il se rend à cette conférence.

«Le président de la République l'a dit très clairement, les faits sont très graves», a souligné Bruno Le Maire. «L'essentiel maintenant c'est que toute la vérité, toute la lumière soit faite sur cette affaire», a insisté le ministre. Interrogé sur le fait de savoir si l'annulation de sa participation remettait en cause les relations entre Paris et Ryad, Bruno Le Maire a assuré qu'«absolument pas». «Ryad et l'Arabie saoudite sont des partenaires stratégiques pour la France, à bien des titres. Ça ne remet pas en cause ce partenariat stratégique», a-t-il déclaré.

Désistements dans les entreprises

Du côté des entreprises françaises, les entreprises Thalès, EDF ou encore Eurazeo n'ont jusqu'ici pas fait de commentaires sur leur participation. D'autres grands noms du monde des affaires ont au contraire annulé.

Voici, à une semaine du coup d'envoi de cette conférence, l'état des lieux de ces défections, recensées par l'AFP et plusieurs médias dont Bloomberg et CNBC.

 

Finance


- John Flint, directeur général de HSBC

 

- Tidjane Thiam, directeur général de Crédit Suisse

- Ajay Banga, PDG de MasterCard

HSBC, Credit Suisse et MasterCard comptent parmi les huit «partenaires stratégiques» de la conférence, tout comme Siemens, dont le patron Joe Kaeser n'a jusqu'ici pas annulé sa venue.

- Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase

- Larry Fink, PDG de BlackRock 

- Stephen Schwarzman, PDG de Blackstone 

- Bill Winters, directeur général de Standard Chartered

- Jean Lemierre, le président de BNP Paribas

- Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale

- David Schwimmer, directeur général du London Stock Exchange



Industrie/technologie

- Bill Ford, président exécutif de Ford 

- Dara Khosrowshahi, PDG d'Uber  

- Richard Branson, milliardaire britannique et fondateur du groupe Virgin  

- Ariana Huffington, patronne de «Thrive Global»

 - Diane Greene, directrice de la branche cloud de Google

Envoyer par mail un article

Khashoggi : Le Maire renonce au «Davos du Désert»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies