Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marketing

Comment Teeps transforme les consommateurs en ambassadeurs

17/10/2019 - par Amélie Moynot

Spécialisée, entre autres, dans la gestion de programmes ambassadeurs pour les marques, Teeps a récemment repositionné son offre, présentée début octobre au salon One to One Digital Marketing Biarritz (8-10 octobre). Focus sur cette jeune pousse créée par l'ex-dg de Webedia.

Aider les professionnels à transformer leurs clients en ambassadeurs. C’est l’une des missions que s’est donnée Teeps. Fondée en 2015, cette start-up de 25 personnes fournit aux marques des outils d’acquisition client, de fidélisation et de communication comme des programmes ambassadeurs. Son business model repose sur un système d’abonnement de 2 500 à 4 000 euros par mois. Un visage tout à fait différent de celui qu’elle avait au démarrage« L’histoire commence avec une solution B to C, une plateforme de personal shopping opérée par des particuliers, sur la mode, les enfants, la décoration, le vin », relate Fabrice Berger Duquene, ancien directeur général de Webedia, cofondateur de l’entreprise avec Sonia Zarowsky. En pratique, les internautes venaient avec une requête pour un cadeau. Grâce à ses ambassadeurs, la société se chargeait du matching entre leurs souhaits et les produits proposés au catalogue, non navigable.

Pivot rapide

« Nous étions basés sur un modèle de marketplace. Mais celui-ci ne permettait pas de réaliser l’acquisition client de manière rentable. De plus, des marques étaient intéressées pour utiliser notre technologie chez elles », se souvient le dirigeant. Voilà pourquoi, moins d’un mois après sa création, l’entreprise pivote vers un modèle B to B. Alors que les premiers clients étaient uniquement des e-commerçants, comme La Redoute, le changement de modèle permet d’élargir l’offre à davantage de marques, comme L’Oréal Cosmétique Active.

Pour se développer, la société est auto-financée et réalise aussi des tours de table auprès de business angels, trois au total. Dette bancaire, aide de Bpifrance et levées de fonds incluses, elle a levé 4,5 millions d’euros depuis 2015, le dernier tour de table ayant été bouclé en octobre 2019. Période de changement pour elle puisque, après avoir remarketé son offre et retravaillé son logo, elle se repositionne depuis lors comme une offre technologique en SaaS pour les marques internationales. « Nous regardons l’international de près. Nous avons des projets dans plusieurs pays, aux Etats-Unis et en Afrique, à partir de début 2020 », confie le dirigeant. Aujourd’hui, 30 à 35 % du chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger.

 

A lire aussi : 

- One to One : 3 enseignements du salon 

Envoyer par mail un article

Comment Teeps transforme les consommateurs en ambassadeurs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.