Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Économie

La France encore en légère croissance

30/10/2019 - par Emmanuel Gavard avec AFP

L’Insee a confirmé ses prévisions de croissance pour le troisième trimestre, avec une consommation des ménages, notamment, qui tire légèrement le PIB du pays vers les +0,3%.

La croissance économique s'est affichée à 0,3% au troisième trimestre en France, sur le même rythme depuis le début de l'année, tirée par une légère augmentation de la consommation des ménages, selon une première estimation publiée mercredi 30 octobre par l'Insee. Ce chiffre est conforme à la prévision publiée le 3 octobre par l'organisme public, et identique à la croissance observée au premier et au second trimestres. Il est également conforme à la dernière estimation de la Banque de France.

Ce résultat s'explique par une légère hausse des dépenses des ménages, qui ont progressé de +0,3% (après +0,2% au trimestre précédent), dans un contexte de hausse du pouvoir d'achat lié aux mesures prises par le gouvernement en réponse aux «gilets jaunes». Selon l'Insee, la consommation des biens a rebondi (+0,4% après -0,1%), compensant la décélération de celles des services (+0,3% après +0,4%), pénalisée par un «ralentissement» dans l'hôtellerie.

Concernant les biens, les dépenses ont été tirées par la «forte augmentation» des immatriculations automobiles, tandis que les dépenses en énergie se replient (-0,3% après +0,8%) et les dépenses alimentaires se réduisent encore plus (-0,7% après -0,1%). Les variations des stocks ont également eu un impact légèrement positif de 0,1 point sur la croissance, alors qu'elles l'avaient pénalisée au trimestre précédent. L'investissement a légèrement ralenti (+0,9% après +1,2%).

Les ménages épargnent

Si l'investissement des entreprises est resté relativement stable (+1,2% après +1,1%), celui des ménages a nettement marqué le pas (+0,1% après +1,6%), «après la forte hausse des transactions immobilières au deuxième trimestre», détaille l'Insee. Enfin le commerce extérieur a pénalisé la croissance, avec une hausse des importations (+1,4%) non compensées par un léger rebond des exportations (+0,3% après -0,1%). Avec ces résultats, l'«acquis de croissance» (c'est-à-dire le niveau que le PIB atteindrait à la fin de l'année si la croissance restait nulle au dernier trimestre) était au 30 septembre de 1,2%. Le gouvernement prévoit toujours une croissance de 1,4% pour 2019. La Banque de France et l'OCDE estime que l'activité économique devrait progresser de 1,3% cette année, après 1,8% l'an dernier.

Envoyer par mail un article

La France encore en légère croissance

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.