Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Digital

Facebook en perte de revenus publicitaires

25/03/2020 - par MCR avec AFP

En pleine période de confinement, l'e-socialisation n'a jamais autant été expérimentée. Facebook en fait les frais. Une hausse de la fréquentation qui ne se transforme pas en hausse des revenus, l'économie dans la majorité des pays étant en berne.

Facebook voit son activité augmenter et ses revenus s'effriter à mesure que les centaines de millions de personnes confinées dans le monde à cause de la pandémie de coronavirus passent plus de temps en ligne, a fait savoir le réseau social. «Dans de nombreux pays fortement affectés par le virus, le volume de messages échangés a plus que doublé en un mois», indiquent Alex Schultz et Jay Parikh, vice-présidents du groupe, dans un communiqué. L'explosion des usages numériques concerne aussi les appels audio et vidéo via WhatsApp et Messenger. En Italie, foyer de l'épidémie en Europe, «le temps passé dans des appels en groupe (avec 3 participants et plus) a bondi de 1.000% pendant le mois dernier».

Plus de discussion, moins de pub

Cette tendance va continuer alors que de nombreux autres pays européens, américains et africains appliquent désormais des consignes de confinement. Plus de 2,6 milliards de personnes dans le monde sont appelées à rester chez elles. Pour le réseau mondial dominant, cette hausse de la fréquentation ne se transforme pas en hausse des revenus, au contraire. «Nous ne dérivons pas de profit des services dont les utilisateurs se servent plus que d'ordinaire, et nous voyons notre activité publicitaire s'affaiblir dans les pays qui prennent des mesures draconiennes pour diminuer la propagation du Covid-19», expliquent Alex Schultz et Jay Parikh.

Sans compter la pression accrue sur les serveurs, et toutes ses équipes, des ingénieurs aux modérateurs qui travaillent de chez eux pour s'assurer que les applis du géant des technologies restent rapides et fiables, malgré les records quotidiens. Comme Netflix ou YouTube, la plateforme a dû se résoudre à réduire temporairement le débit pour les vidéos sur Facebook et Instagram dans certaines régions.

Envoyer par mail un article

Facebook en perte de revenus publicitaires

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.