Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'actu vue par

Gunter Pauli: « Nous n'avons pas besoin de convention mais d'actes concrets »

25/06/2020 - par Thomas Pontiroli

Gunter Pauli est un entrepreneur belge, initiateur du concept d'économie bleue, à l'origine de la fondation ZERI (Zero Emission Research Initiatives), auteur et souvent appelé le « Steve Jobs du développement durable ».

Les propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

Pendant plus de 30 ans, nous avons multiplié les initiatives pour mobiliser les citoyens autour de ce drame qu’est le changement climatique. Voici donc une autre initiative de ce genre. Mais nous n'avons plus besoin de convention ou d’accord ! Ce dont nous avons besoin, c’est d’initiatives concrètes. J’étais à la conférence des Nations unies en 1992 et il faut reconnaître qu’après tant de COP [la COP 26, qui devait se tenir à Glasgow en novembre, a été repoussée à 2021], nous ne sommes nulle part. Si le sida continue de faire 1 million de morts par an, comment va-t-on ressentir l'urgence de traiter le climat ?

Le retour au travail en France et la deuxième vague de Covid-19 à Pékin.

La deuxième vague est tout à fait naturelle. Les virus sont la première forme de vie sur Terre, on ne peut pas régler le Covid-19 en une vague. Pour le retour au travail, c’est la première fois dans l’histoire qu'on a immobilisé tout le monde contre un ennemi commun. Or il fallait surtout se mobiliser en respectant la sécurité sanitaire bien sûr. Quel est le résultat du confinement ? Pas d’exercice, une moins bonne alimentation, moins de soleil et des défenses immunitaires en baisse. Je connais au moins dix pays où le taux de chômage des moins de 26 ans est de 95% à cause du confinement. Cela affecte le mental, la santé, l’immunologie, la vision du futur et que se produit-il ensuite ? Des violences, comme aux États-Unis.

Après Twitter, Facebook qui se résout à modérer les propos de Donald Trump.

On se focalise sur Trump mais pendant ce temps, la pornographie continue de représenter 30% du débit internet mondial. Réveillons-nous ! Je ne pense pas qu’internet ait été façonné pour ça. Il y a un danger que les enfants voient ces contenus, je préfère encore Trump. Les réseaux sociaux et l’opinion se sont vexés sur quelques phrases d’une personnalité qui sait attirer l’attention. Mieux vaut l’ignorer.

Google qui porte à 1 milliard de dollars ses crédits publicitaires aux ONG.

Des crédits publicitaires pour convaincre les gens de faire quoi ? Pourquoi pas 100 milliards ? Et quels messages vont-ils choisir ? La défense des pandas encore, des semences bio, des forêts ? Que Google investisse plutôt 1 milliard de dollars dans des projets concrets comme la régénération des forêts. Quand j’ai lancé Ecover en 1991 j’ai dépensé le double pour avoir des usines zéro émission. Si je l’avais investi en pub, quel aurait été mon impact ?

Le secrétaire d’État au Numérique Cédric O qui souhaite une carte d’identité numérique.

Je crois que c’est dangereux. Nous ne pouvons pas digitaliser l’être humain sinon nous ne le sommes plus. La prochaine étape, est-ce de nous mettre une puce sous-cutanée ? Je pense que nous devrions plutôt nous atteler à repenser la géolocalisation, qui est une vraie invasion dans la vie privée. Je crois notamment au Li-Fi, qui est une alternative au Wi-Fi sans antenne, plus écologique car reposant sur les infrastructures existantes. Les gens seraient localisés lorsqu’ils sont sous la lumière mais auraient le droit de choisir. Rappelons que la liberté est protégée par la constitution.

Une proposition de loi pour rendre obligatoire la participation des salariés aux bénéfices.

Si vous avez une obligation de faire participer les salariés aux bénéfices, vous devez aussi en avoir une pour les faire participer aux pertes. Je ne paye jamais de dividendes car je préfère réinvestir les bénéfices pour assurer la croissance de l’entreprise. Plutôt que de partager les fruits de l’efficience, je propose une loi pour que tout le monde travaille à la résilience.

Envoyer par mail un article

Gunter Pauli: « Nous n'avons pas besoin de convention mais d'actes concrets »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W