fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Portrait

Mathieu Persan, le crack du krach

02/06/2021 - par Thomas Pontiroli

Lignes droites et messages percutants : l’esthétique de l’illustrateur Mathieu Persan puise dans les années 1930 et leurs crises.

Plus la France s’enfonçait dans le Covid et plus les illustrations de Mathieu Persan essaimaient avec, en point d’orgue, l’affiche « Restez chez vous » reprise mondialement. C’est une rencontre entre un illustrateur et son époque. L’explication viendrait de ses inspirations : les années 1930, décennie de crises économiques découlant du krach de 29, décennie de montée des extrémismes et de tensions internationales qui menèrent à la guerre. « J’ai toujours aimé cette esthétique de crise, Cassandre, Beall, les affiches du gouvernement américain qui expliquent des choses simples à des gens qui ne savent pas lire, j’aime le grain, les aplats, le côté très droit, bref le fait d’aller à l’essentiel avec harmonie », détaille l’illustrateur qui a chroniqué les années Trump pour la revue America. La presse (L'Express, La Croix Hebdo, Le 1, Les Echos...) sollicite Persan. Benjamin Biolay et Musso, aussi. « Est-ce que je suis à la mode parce que la situation du monde est comparable à celle des années 1930, la crise climatique en plus ? », demande-t-il. 

Autodidacte
Difficile de chercher dans ses études les signes annonciateurs d'un tel succès. L’illustration est une révélation tardive pour ce quadra, fils de profs de maths et passé lui-même par Maths Sup Maths Spé et un DEA de maths appliquées. Et pourtant, formé en autodidacte sur internet avec des tutos, Mathieu Persan dessine tout avec une souris.

Mais, à cette époque-là, en 2001, c'est encore la big corpo qui happe l'artiste. Unilog l’envoie en mission à Total où il vit un « choc culturel ». On le fait facturer deux jours de mission pour deux heures de travail. Après le pétrole, le tabac, la chimie… « J’ai fait les plus mortifères », grince-t-il. À BAT [British American Tobacco], on lui hurle dessus parce qu’il fume une Gauloise. Mathieu Persan se réfugie alors dans la musique. « J’écrivais des chansons sur l’absurdité du monde du travail. » Aujourd’hui, il officie à la com interne d’une grande banque française, à la gestion de risques. Persan est un pseudo.

Comédie musicale
« J’ai besoin de ce mi-temps car les affaires marchent bien, mais demain ? », s’interroge-t-il. « Il y a des modes. L’illustration était très utilisée dans la pub jusque dans les années 70, avec les sublimes campagnes Air France, mais on n’en voit plus aujourd’hui. » Pas de regrets. « À chaque fois que j’ai travaillé avec des agences, l’illustrateur n’avait aucun rôle créatif », conclut-t-il. « Mon côté engagé les effraie peut-être aussi ? » Pas optimiste, évitant le collectif pour ne pas « perdre [son] identité », Mathieu Persan concrétise pourtant sa comédie musicale. Il y a sept ans, c’est le projet qui le menait à l’illustration.

Dates clés :

1978. Naissance à Saint-Mandé (94).

1996-1998. Maths Sup Maths Spé au Lycée Saint-Louis (Paris).

2001. DEA de Maths à Paris-VI.

2001. Entrée à Unilog.

2014. Première illustration pour Gonzaï.

Envoyer par mail un article

Mathieu Persan, le crack du krach

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.