Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INTÉRÊT GÉNÉRAL

Le ton monte contre les OGM

24/01/2003

Noël Mamère, Anémone, Marie-Christine Blandin, Mgr Gaillot ou encore Robert Guédiguian étaient présents le 16 janvier dernier dans le département de la Marne. Ces personnalités, issues du monde politique et de l'univers du spectacle, s'étaient réunies pour effectuer un coup d'éclat : arracher du colza transgénique. La logistique de l'opération était assurée par la Confédération paysanne, Attac, Droits Devant ! et Greenpeace. Objectif : protester contre la possible incarcération, le 29 janvier, de José Bové, à cause de faits similaires. Le ton monte ainsi d'un cran contre les organismes génétiquement modifiés (OGM), alors que le moratoire européen est de plus en plus fragilisé. Même si les OGM restent largement bannis en Europe et que les plans arrachés le 16 janvier sont cultivés par des sociétés publiques et privées à des fins uniquement expérimentales, Roselyne Bachelot a annoncé en décembre une levée possible de l'embargo, fin 2003. Les États-Unis, principaux producteurs mondiaux d'OGM, ont en effet menacé de porter plainte devant l'OMC (Organisation mondiale du commerce), estimant que l'embargo pratiqué depuis 1999 par sept pays de l'Union européenne (France, Italie, Belgique, Grèce, Danemark, Luxembourg et Autriche) était préjudiciable à leurs exportations, de coton et de soja, notamment. Même si Hervé Gaymard, ministre français de l'Agriculture, s'est voulu rassurant en déclarant le 14 janvier que« le sujet n'était pas mûr pour une levée du moratoire européen »,le thème des OGM est particulièrement brûlant.

Spot offert clés en main

C'est le moment qu'a choisi Greenpeace pour lancer une campagne, pour l'heure seulement diffusée sur greenpeace.fr. Le film, conçu par BDDP&Fils, devrait faire parler de lui. Il montre un parachutiste qui vient s'empaler sur un maïs génétiquement modifié en atterrissant dans un champ. Signé « Jusqu'où rendront-ils les cultures plus résistantes ? », il a été offert clés en main à l'association.« Les créatifs de l'agence, Robin de Lestrade et Olivier Camensuli, sont arrivés avec une idée sur les OGM, un problème qui nous tient à coeur, car personne n'en connaît encore les conséquences,explique Florent Sallard, directeur commercial associé de BDDP&Fils.Nous avons choisi de proposer le film, déjà tourné, à Greenpeace, car l'association est une marque connue du grand public. Elle a tout de suite dit banco. »À l'heure actuelle, aucune association, pas plus Greenpeace que la Confédération paysanne, n'a les moyens de communiquer à grande échelle. Le cas Greenpeace pourrait être le début de la publicité grand public sur les OGM : Florent Sallard a bon espoir de voir le spot diffusé dans des émissions télévisées, à des heures de grande écoute.

Envoyer par mail un article

Le ton monte contre les OGM

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.