fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Boursorama garantit le paradis à moindres frais

25/01/2007 - par Cathy Leitus

Pour gagner rapidement en notoriété, la banque née de la fusion avec Caixa met en avant la gratuité des frais.

Un drapeau français marqué de la croix blanche de la Suisse. C'est le visuel surprenant qui s'affiche depuis lundi 22 janvier sur les murs de Paris et des grandes villes de France, ainsi que sur les Abribus. Le slogan et la signature de cette campagne, « Inutile de passer la frontière pour réduire vos frais bancaires. Boursorama Banque, votre paradis bancaire », ne manqueront pas de retenir l'attention des passants. « Ce n'est pas une réponse à la décision de ­Johnny Hallyday de quitter la France pour payer moins d'impôts, précise d'emblée David Langlois, directeur marketing de Boursorama. C'est avec cette accroche que l'agence Kassius a gagné la compétition en août dernier. Mais c'est vrai qu'en termes de timing, cela tombe plutôt bien ! » Trois autres visuels, avec trois autres drapeaux (britannique, luxembourgeois et américain), ont été réalisés et déclinent le positionnement de la nouvelle banque sur le « 0 frais » de certains de ses services (0 % de droits de garde pour les opérations boursières, 0 % de frais d'entrée pour l'assurance-vie, etc.).

Inconscient collectif

Six mois après sa fusion avec Caixa Bank, Boursorama Banque (groupe Société générale), qui n'était jusque-là qu'un courtier en ligne, offre désormais tous les services d'une banque, à commencer par le compte courant - rémunéré - et le crédit. « Nous avons construit notre offre sur l'absence de frais bancaires car ce sont eux que le particulier reproche le plus à sa banque, poursuit David Langlois. Dans l'imaginaire, ce type de service est réservé à une élite qui place son argent dans les paradis fiscaux. D'où l'idée de proposer le paradis bancaire ici, en France. »

« C'est osé, reconnaît Florian Lang, directeur-fondateur de Kassius. Nous sommes dans une démarche de rupture donnant à la marque un code fort établi sur l'inconscient collectif du placement idéal, lui permettant de surcroît de bénéficier d'une visibilité maximale dès son lancement avec un plan médias de moyenne puissance. » « Un plan en affinité avec notre cible CSP +, urbaine et utilisatrice d'Internet », complète Marie-Pierre Lacoste, responsable de la communication de la banque. Le dispositif prévoit de la presse patrimoniale, du sponsoring TV (sur iTélé) et radio (sur BFM), mais s'appuie essentiellement sur l'affichage (4 900 faces sur une semaine) et Internet. Sur le Web, Kassius a commencé par mettre en ligne, sur les sites de partage de vidéos, deux spots humoristiques sur la fuite des ­capitaux, sans autre précision. Elle les a repris ensuite dans une campagne de bannières renvoyant vers un site spécifique. Ce dernier, à l'adresse ­inutiledepasserlafrontiere.­com, propose un jeu-concours autour des produits de la banque présentés sous la forme de passeports... vers le paradis, évidemment.

Envoyer par mail un article

Boursorama garantit le paradis à moindres frais

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies