Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Communication politique

Le meilleur du pire de la com politique depuis janvier

07/03/2017 - par Emmanuel Gavard, avec AFP

Le prix Press Club, Humour et Politique a rendu publique sa sélection des meilleures petites phrases de la communication politique depuis janvier 2017. Entre absurde, mégalomanie et jolie blague, les ratés ne manquent pas. Florilège.

Pour sa quinzième édition, le jury du prix Press Club, Humour et Politique 2017 a rendu publique lundi 6 mars sa deuxième sélection de «petites phrases» politiques incongrues, absurdes, niaises ou juste drôles. Présidé par l'ancien PDG de l'AFP, Jean Miot, le jury a sélectionné cinq «figures de styles» politiques, à la française, collectées depuis janvier.

 

- Richard Ferrand, secrétaire général d'En marche: «Fillon et Le Pen pourront bientôt faire du covoiturage pour aller voir le juge d'instruction». (Le Monde le 28/02/17)

- Nicolas Hulot, à propos de la présidentielle: «J'ai refusé d'être candidat car j'avais peur d'être au second tour». (LCI le 02/02/17)

- Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI: «La moitié de nos électeurs sont passés chez Macron et je crois que l'autre est déjà en marche». (RTL le 19/02/17)

- Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à la présidentielle: «Si je suis élu, le siècle va commencer en 2017». (Marianne le 20/01/17)

- Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d'Ile-de-France, à François Fillon: «Non, François, tu n'es pas seul, nous t'aimons et te protègerons». (A La Villette le 29/01/17)

 

En sus, le jury a complété sa déjà riche collection de «hollanderies» par cette boutade de François Hollande: «Heureusement que Le Canard enchaîné est un hebdomadaire et pas un quotidien, sinon imaginez où on en serait avec Fillon?»

Une troisième sélection pour cette 15e édition du prix interviendra fin juin, selon le communiqué du Jury. En 2016, c’était l'ancien ministre Bruno Le Maire qui avait remporté le Grand Prix pour sa petite phrase: «Mon intelligence est un obstacle». La barre est haute, mais les compétiteurs sont motivés. 

Envoyer par mail un article

Le meilleur du pire de la com politique depuis janvier

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.