Audiovisuel

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a contredit le 16 octobre sur Europe 1 son ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, en assurant que l'amendement au projet de loi de finance 2013 concernant l'élagissement de l'assiette de la redevance audiovisuelle aux résidences secondaires ne serait pas présenté devant l'Assemblée nationale. Les députés s'en tiendront donc au projet de loi de finance intial, à savoir une augmentation de la redevance de 2 euros, auxquels s'ajoutera l'inflation. Cette décision «réjouit» l'UMP, selon son secrétaire national Franck Riester, qui estime cependant que ces «revirements mettent à mal la pérennité de France Télévisions».

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.

Lire aussi :